Illustration

Je t’aime, à la folie, passionnément : Ironie ou réalité ?

Magazine Articles
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le 14 février tout le monde s'affole, les restaurants sont pris d'assaut, les fleuristes vendent plus qu'ils ne l'espèrent, les chocolats s'emballent, les vitrines pullulent de cœurs, Cupidons accrochés çà et là, les cocons se parent de rouge carmin, couleur de l'amour et les attentions affectives se multiplient. La Saint-Valentin est devenue ces dernières années une fête fortement célébrée au Congo à l'instar de la fête de Noël. Et les commerçants l'ont aussi bien compris !

« La Saint-Valentin est comme une date d'anniversaire sauf qu'elle se fête à deux. Après tout qui refuserait un cadeau, une petite marque d'attention, cela fait toujours du bien » déclare Cyrile, d'un ton plaisantin qui est en couple depuis deux ans et père d'une fillette.

Pour Murielle, ce jour n'est pas seulement une affaire de présents, c'est aussi l'occasion rêvée de se retrouver avec son homme. « C'est sûr on s'aime, mais plongé dans le triptyque (dodo, enfant, boulot), on néglige parfois de témoigner son amour envers l'être cher. Et la Saint-Valentin est l'occasion rêvée de se vouer un peu d'amour » ,avoue toute excitée Murielle, la quarantaine qui est très agitée à l'idée d'aller diner dans un restaurant classe de la place avec son amoureux. « C'est comme au premier jour, je vais aller me faire chouchouter dans un Spa, mes doigts, mes orteils, mon corps, bref je veux être belle pour mon chéri », ajoute-t-elle les yeux fixés vers son ami en lui tapotant de temps à autre la main.

À ses côtés, Josiane, sa meilleure amie n'est pas très emballée, elle déclare : « L'amour se célèbre tous les jours. Et puis je n'ai de raisons pour me réjouir vu que mon couple bat de l'aile. Et dire que je dois aller diner à un gala organisé par le patron de mon mari. Je pense que je vais craquer car faire semblant de sourire, de discuter et tout le tralala… », dit Josiane retenant difficilement ses larmes en cherchant fébrilement le réconfort de son amie.

Le 14 février, de nombreux couples iront aux restaurants, s'achèteront des fleurs, s'offriront des présents, renouvelleront leurs noces, se murmureront à l'oreille des « je t'aime », parfois forcés. Des couples et même des célibataires n'échapperont pas à cette euphorie, dans la mesure où à Brazzaville le 14 février est devenue une date importante dans de nombreux ménages. Une fête exagérément commerciale comme l'a témoigné Destin Massala en ménage depuis peu, « Bouquets de fleurs, bijoux, champagnes, présents coquins, lingeries, renouvellement des vœux de mariage… toutes ces escapades budgétaires, ça ruine fortement le portefeuille familiale », a déclaré destin qui pense qu'un couple qui s'aime le montre tous les jours, « pourquoi chacun n'aurait-il pas sa date particulière, symbole d'un amour unique. Je pense qu'un jour ne peut suffire pour célébrer son amour pour son partenaire..»

De son côté, sarcastique Francis Koubemba, informaticien s'interroge à haute voix « La Saint -Valentin est-ce le moment favorable pour réaliser qu'il y a une personne à ses côtés ? ». Une interrogation à laquelle il s'empresse de répondre. « je déclare tous les jours ma flamme à ma femme. C'est vrai qu'il y a des moments où le quotidien prend le dessus, mais j'essaye tant bien que mal d'entretenir la flamme au quotidien. Et ce n'est pas facile ! », admet ce dernier qui vit depuis une quinzaine d'années avec sa femme.

Lire la suite

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami