Comment donner la fessée idéale?

Magazine Hommes & Femmes  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

fessee

L'intérêt pour le sadomasochisme est en constante augmentation. C'est évidemment l'effet du roman “50 nuances de Grey”, relancé par la sortie du film, mercredi. Un rédacteur du journal gratuit britannique Metro a poussé la porte d'une boutique érotique de Londres avec une question au bord des lèvres: comment donner la fessée idéale? Une “experte” de l'établissement Coco de Mer lui a donné les clés de ce jeu érotique. Les voici.

  • D'abord, on instaure un nouveau vocabulaire. Des mots de sécurité doivent être choisis. On peut, par exemple, fonctionner avec un code de couleur. “Vert” signifie “accélère” ou “mets y plus de force”; “Orange” voudrait dire “tout doux”, “on se calme” et “Rouge”, “j'ai atteint ma limite, on arrête”. “Dans un contexte de jeu, non ne signifie pas toujours non. Il faut donc choisir un autre terme pour que l'autre puisse comprendre le sérieux de ce refus.”
  • Quelle position choisir? Les habitués de la fessée aiment que leur partenaire soit à genoux. “Le contrôle de la fessée est facilité par cette position.” Une autre solution? Installer votre partenaire sur une chaise, fesses en l'air (et à l'air). On ne frappe ni sur le bas du dos ou les reins. On vise les zones charnues et rebondies du corps: les fesses, les cuisses, les paumes des mains, éventuellement les mollets.
  • On ne commence pas à frapper avec un fouet. On utilise sa main. “Des claques courtes et nettes vous permettent de modifier le rythme et la vitesse.”
  • Une fois l'excitation retombée, la fessée peut laisser des traces sur le corps. On peut poser une serviette froide sur les fesses ou masser les endroits sollicités. “Un tel traitement peut être à la fois érotique et apaisant, c'est un fabuleux moyen pour prolonger l'intimité.”