Quand internet fait des mariés

Magazine Hommes & Femmes  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

internet_cyber_cafe-cameroun

L'interface ne sert pas qu'à faire des recherches, c'est aussi le lieu de rencontres par excellence.

Samedi dernier, c'était la fête des amoureux. Sur les réseaux sociaux facebook, whatsapp, twitter, instagram, et autres, certains couples ont publié leurs photos. Eliane Essama, 28 ans a instinctivement mis sur son profil whatsapp une photo de son homme et elle. Le message qui suit l'illustration est tout aussi explicite : « bonne fête de la St Valentin de la part de ma moitié et moi. » Plus de 150 personnes ont aimé ladite photo et les commentaires n'arrêtent pas de pleuvoir. Les internautes leur font savoir tantôt qu'ils sont beaux les amoureux, tantôt ils leur souhaitent, à eux aussi, une bonne fête.

Sur l'image qui s'apparente à un carton d'invitation à un mariage, la jeune fille dévoile une bague clinquante sur l'un des doigts de sa main gauche. Cela fait en effet trois mois qu'Eliane est fiancée à Patrick. Les deux ont le même âge, ont plusieurs amis en commun, notamment sur les réseaux sociaux, et partagent plusieurs autres choses en commun. Cela fait six ans qu'ils sont ensemble. Leur histoire, ils s'en souviennent comme d'un vieux récit que l'on se force à retenir en maternelle. En se baladant sur facebook un samedi, notamment sur le profil d'un de ses amis, Patrick remarque cette jeune fille noire aux formes plantureuses. Une, deux, trois photos, et l'étudiant de Soa tombe amoureux. Visuellement parlant d'abord.

Après plusieurs renseignements auprès de l'ami le plus proche qu'ils ont en commun, il prend sur lui d'envoyer un message in box à cette fille à laquelle il n'arrête pas de penser depuis quelques jours. « Je stressais à l'idée qu'elle me réponde, ou qu'elle ne le fasse pas du tout », s'amuse Patrick. Le message n'avait jusquelà rien d'intriguant, il s'agissait de simples salutations : « Bonjour Miss, comment tu vas ? » disait-il. Patrick a placé ce petit texte après avoir glané auprès de son ami beaucoup d'informations au sujet d'Eliane. Il faudra attendre quatre jours pour que la miss réponde enfin : « Bonjour, je peux savoir qui c'est s'il-vousplait ? ». Quelques minutes après, son futur fiancé lui révèle qu'ils ne se connaissent peut-être pas, mais qu'il aimerait apprendre à faire sa connaissance. Eliane s'en souvient, car, la sincérité du garçon qui lui écrivait alors l'avait touchée.

Elle est tout de même dubitative et se demande s'il serait judicieux d'entamer une conversation ponctuelle avec cet inconnu. Eliane va à son tour sur la page facebook de son admirateur et est stupéfaite par la photo de celui-ci. « Il avait l'air innocent et surtout il était très mignon », dit-elle. C'est le début de six mois de discussion amicale instantanée, avec une pointe de séduction, des deux côtés désormais. Finalement, Eliane est la première à sauter le pas, elle propose à son correspondant une rencontre au domicile de ses parents. Excité, Patrick ne voit autre solution que d'accepter l'invitation de sa belle. Il se met sur son 31. La rencontre aura lieu trois jours après que le rendez-vous ait été fixé. Chacun stresse de son côté et appréhende l'instant fatidique. Faudra-t-il se saluer, se faire la bise ou alors un câlin ?

Finalement, tout se passe naturellement. Lorsque l'étudiante en publicité à l'Ecole supérieure des sciences et techniques de l'information et de la communication (Esstic) va à la rencontre de son ami virtuel, elle lui tombe dans les bras. Les deux gardent cette posture pendant plusieurs minutes. Les passants sont stupéfaits. Rien à faire, ils ne veulent plus se séparer. Une fois arrivés sur le lieu du rendez- vous, ils parleront pendant des heures et des heures, sans vide embarrassant. Tout au contraire, la rencontre sera pleine de fous rires, de blagues, de divers sur leurs amis communs et d'intrigues. Ils continuent de se fréquenter ainsi pendant deux semaines, jusqu'à ce que Patrick révèle ses sentiments à sa belle, et qu'il lui demande d'être sa petite amie.

Ce à quoi elle répond oui. L'aventure qui dure depuis six ans déjà commence. Une aventure qui va cependant connaitre de multiples revirements. « Plusieurs fois, on a décidé de mettre un terme à notre relation, mais, sans trop savoir pourquoi, on se remet toujours ensemble », s'étonne Eliane. « Rien n'est jamais rose de toutes les façons dans un couple. Il faut se battre et, comme tous les autres couples, on a des périodes où nous sommes inséparables, et d'autres où nous sommes en froid. Il suffit juste de ne pas perdre de vue le fait que l'on s'aime, et tout ira toujours bien », explique le fiancé. Cela fait quelque temps que Patrick et sa famille ont entrepris d'aller demander la main d'Eliane à sa famille, qu'il a fait le choix de la prendre pour épouse. En attendant que la date fatidique arrive, les tourtereaux continuent de planifier le jour-J et c'est sur les réseaux sociaux qu'ils tiennent leur entourage en haleine.

Sites de rencontres

Il y a quatre mois, Sandrine Ndzomo, 31 ans, consultait son profil Badoo. Désespérée de n'avoir jusque-là reçu aucune proposition de mariage, à l'orée de ses 32 ans, elle suit les conseils de sa petite soeur et créée un profil sur un site de rencontres. En parcourant les nombreuses propositions qu'elle reçoit sur ledit site, elle est plus que flattée. L'une d'entre elles lui semble plus intéressante que les autres. Honoré, 35 ans, l'invite à « construire quelque chose de sérieux, fonder une famille et terminer tes jours avec quelqu'un qui va t'aimer pour de vrai. » Etrange proposition, mais, Sandrine suit son instinct et répond en communiquant son numéro de téléphone à Honoré.

Deux jours après, ils se retrouvent dans un restaurant. « De prime abord, il était différent de ce que j'ai vu sur internet. Beaucoup moins mince, et il est clairement un peu plus vieux que ce qu'il m'a dit. Mais, cela n'empêche qu'il m'inspire confiance et que je ressente l'envie de fonder une famille avec lui », relate Sandrine. Les choses se sont allées très vite entre eux. La semaine dernière, Honoré a rendu visite aux parents de sa dulcinée. Leur mariage traditionnel a été fixé au mois prochain et le couple a déjà entrepris des visites médicales pour faire des bébés.

Tout récemment, une étude sur internet révélait que les chiffres des rencontres sur internet font un véritable tabac. Les plus de 15 ans sont les plus concernés, raison pour laquelle il est devenu tout à fait normal de démarrer une histoire d'amour sur la toile. Les résultats de recherches montrent aujourd'hui que sur les sites de rencontres, trois adolescents sur dix s'inscrivent tous les jours. Les hommes sont plus intéressés par les rencontres amoureuses. Les femmes quant à elles utilisent ces plateformes pour mieux appâter des hommes à leur goût. Les sites de rencontres sont nombreux. Et de plus en plus de jeunes s'y inscrivent. Mais il est difficile de dire si internet peut favoriser efficacement la construction d'une relation durable. En effet, les rencontres virtuelles ne sont pas dépourvues de déceptions et de dangers.

Malgré les détours véreux que connaissent souvent les histoires débitées sur internet, des millions de personnes continuent à s'inscrire chaque jour sur des sites et de chercher bvirtuellement l'amour. « En cliquant sur un profil ou en répondant à une demande d'amitié, on ne sait jamais sur quel type de personne on va tomber, quelle sera sa mentalité, son passé et ses valeurs. C'est un risque que l'on prend. C'est le même risque qu'on prend quand on tombe amoureux d'un inconnu et qu'on décide d'épouser cette personne. Le tout c'est d'être heureux et de faire en sorte que l'autre le soit aussi », conclut Eliane.