“Comment j’ai enfin perdu ma virginité à 51 ans”

Magazine Hommes & Femmes  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

couple-3

Mariage ne rime pas forcément avec “sexe”. Cette Britannique nous le prouve une fois encore aujourd'hui. En couple depuis ses 18 ans, elle a attendu ses 51 ans pour avoir son premier rapport sexuel, comme elle le confie au DailyMail.
Louisa-Marie avait 18 ans lorsqu'elle a rencontré John, son premier mari de douze ans son aîné. Ils resteront mariés pendant cinq ans au cours desquels ils ne feront jamais l'amour. “Notre nuit de noces était merveilleuse et romantique”, se souvient-elle. “Mais j'étais réglée et John a eu un mouvement de recul lorsque je lui ai dit alors nous n'avons pas eu de rapports sexuels. Je me disais que ce n'était pas grave car nous aurions toute notre vie pour nous découvrir”.

Erreur, John étant un fervent catholique, celui-ci pensait qu'il ne fallait avoir de rapports sexuels que dans le but de procréer. Louisa-Marie n'étant pas prête à devenir mère, leur intimité s'est limitée aux baisers.

À l'âge de 25 ans, elle rencontre celui qui deviendra son second mari, Carol, qui a laissé femme et enfants pour épouser Louisa-Marie. “Pour la première fois, j'avais des papillons dans le ventre”, confie-t-elle en se souvenant de leur premier baiser. Mais celui qui refusait d'avoir des relations sexuelles avec elle tant qu'il était toujours marié à une autre, ne changera pas une fois son divorce prononcé.

“Nous avons eu une certaine forme d'intimité mais nous avons jamais eu de rapports sexuels complets”, explique-t-elle. “Vous devez vous demander pourquoi je suis restée avec lui. Il avait fait tant de sacrifices pour moi. Même si parfois je criais tellement j'étais triste et frustrée”.

Tout a changé en 2005 lorsque Carol a été victime d'un accident vasculaire cérébral. “Tim, son médecin fraîchement séparé de sa femme, est entré dans nos vies”. “Dès que je l'ai vu, j'ai craqué”, se souvient-elle. “Mon mariage était en phase terminale – Carol l'avait laissée pour aller vivre près de chez ses filles – alors j'ai invité Tim à dîner et il m'a embrassée. J'avais 51 ans mais je me sentais comme une adolescente”.

Deux mois plus tard, Louisa-Marie connaît l'amour charnel pour la toute première fois. “Cette nuit-là , pour la première fois de ma vie, j'ai goûté au sexe passionné et satisfaisant. J'avais 51 ans et je n'étais enfin plus vierge”.