“Les femmes sont aussi animales et sauvages que les hommes au lit”

Magazine Hommes & Femmes  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

On aime croire que le cerveau des hommes se trouve généralement dans leur pantalon. Et on pense que si les femmes ont une attirance pour le sexe, elles sont moins “animales” que leurs congénères masculins. L'écrivain new-yorkais Daniel Bergner balaie ce mythe avec un livre “What do women want”.

Selon lui, les femmes sont aussi sauvages que les hommes quand vient le temps du sexe. “L'idée qui veut que les femmes sont biologiquement programmées pour être monogames est un mythe qui existe depuis trop longtemps”, dit-il. “Il y a très peu de preuves scientifiques qui soutiennent cette théorie.”

Pour étayer ses propos, il revient sur un test réalisé par Meredith Chivers afin de savoir par quoi les femmes étaient vraiment excitées. Les volontaires ont été “câblées” afin qu'on puisse mesurer leurs réactions internes face à certaines images. “Les résultats révèlent que les femmes réagissent à toutes sortes de vidéos. Les femmes hétéros sont excitées par des femmes nues qui se caressent, les lesbiennes sont excitées par des pornos avec des hommes gays et même voir un sexe de singe stimule les femmes.”

Si les appareils de mesure indiquaient un haut taux d'excitation, de nombreuses femmes affirmaient que les résultats étaient faux et qu'elles ne ressentaient rien.