Illustration

Chassé de l'Eglise catholique, le curé épouse son amie d'enfance

Magazine Interviews  France
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

L'amour de son prochain est parfois incompatible avec l'amour de Dieu. C'est la difficile expérience vécue par Christophe, ancien curé de Vernet-les-Bains (Pyrénées-Orientales), dont L'Indépendant s'est fait l'écho lundi. Le prêtre s'est en effet marié le 26 avril à la mairie de Marquixanes avec Valérie, ce qui n'a pas du tout plu à la hiérarchie catholique, inflexible sur le dogme du célibat des clercs.

Les deux époux, amis de collège, se sont retrouvés quand Christophe officiait à l'église de Vernet-les-Bains. Valérie avait alors parcouru les routes de France au sein d'un orchestre, s'était mariée et avait déjà eu 5 enfants. De son côté, Christophe avait suivi, après des études de droit, le séminaire d'Ars dans l'Ain, avant d'être affecté à la paroisse de cette petite commune des Pyrénées-Orientales.

C'est par l'intermédiaire du fils de Valérie, scout, que celle-ci retrouve Christophe. "Le courant est tout de suite très bien passé entre nous. Je n'arrivais même pas à le vouvoyer", raconte Valérie au quotidien régional. Elle ajoute : "Quand on s'est rendu compte qu'on se connaissait, il m'a dit : 'Tu es ma petite Valérie. Tu es vachement canon. Et c'est objectif parce que c'est un curé qui te le dit'".

Lettres anonymes

Très impliquée dans la communauté catholique locale, Valérie a souvent l'occasion de croiser l'homme d'Eglise et une idylle naît progressivement. Mais pour Christophe, il est difficile de franchir le Rubicon. Ce sont finalement des lettres anonymes de corbeaux adressées à l'évêque qui vont précipiter les choses. "Je me souviens très bien de ce jour-là, précise le prêtre à L'Indépendant. On était le 8 mai 2012. J'ai fini par avouer. J'ai été immédiatement révoqué. Je n'ai même pas pu dire une dernière messe pour m'expliquer auprès de mes paroissiens."

Mais si Christophe a été rejeté par sa famille spirituelle, il a pu retrouver le bonheur auprès de Valérie. Le mariage est "la suite logique de notre histoire", selon les mots du curé défroqué. Et l'épouse de conclure : "On s'aime. On vit quelque chose de beau, malgré toutes les épreuves de la vie."

metronews.fr

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami