Illustration

A qui la faute si tu n'as pas de succès

Magazine Articles Développement personnel  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Il y a quelques mois, j'ai eu l'honneur d'animer une conférence à l'occasion de la célébration de la journée de la femme le 8 Mars dernier. Le thème de cette conférence était le Leadership Féminin : Vivre ses rêves. A l'issue de celle ci, j'ai été fortement marqué par une dame qui s'est timidement approchée de moi pour m'interroger sur ma recette du succès.

Elle se questionnait car nombre de gens sont moins fortunés et ne connaissent pas la réussite. J'ai eu un entretien avec elle, reconnaissant que je devais beaucoup à la grâce de Dieu et que le meilleur était encore à venir. Mais elle insistait afin de comprendre ce qui différencie ceux qui réussissent de ceux qui éprouvent de la peine même à survivre.

La réponse est simple: je trouve facile d'accomplir certaines actions tandis que d'autres éprouvent des difficultés à faire ces mêmes choses. Je m'inculque une certaine discipline, eux trouvent facile de ne pas faire ces choses.

Tandis que je trouve facile de définir les objectifs qui pourraient changer ma vie, d'autres trouvent facile de ne pas le faire.

Je trouve facile de lire des livres qui pourraient renouveler ma pensée et mes idées. Eux, trouvent facile de ne pas le faire.

Je trouve facile et prends plaisir à assister à des cours et séminaires, en présentiel et en ligne, et de constamment être en contact avec des personnes qui m'inspirent. D'autres pensent probablement que ca n'a pas vraiment d'importance.

Si je devais résumer, je dirais que ce que j'ai trouvé facile à faire, ils l'ont trouvé difficile. Et des années plus tard ils blâment l'économie, le gouvernement et les politiques de l'entreprise, mais ils oublient qu'ils ont négligé de faire l'essentiel : les choses faciles .

En fait, le principal frein qui fait en sorte que la plupart ne réussisse pas aussi bien qu'ils le pourraient et devraient, peut se résumer en un seul mot : la négligence.

Ce n'est pas le manque d'argent, le manque d'opportunité, encore moins le manque de livres ou encore d'écoles qui jouent un rôle ici. En effet, tout ce dont nous avons besoin pour réussir est à notre portée. Toutefois, si peu profitent de tout ce dont ils disposent en raison simplement de la négligence.

La négligence est comme une infection. Si rien n'est fait, elle se répandra dans l'ensemble de notre système de disciplines pour finalement conduire à un effondrement complet de la vie humaine. Une vie humaine qui a pourtant tout le potentiel aux fins d'un plein épanouissement.

C'est ainsi que ne pas faire les choses qui doivent être faites nous amène à nous sentir coupable. Cette culpabilité en entraînant une érosion de la confiance en soi qui impacte négativement notre productivité.

Et plus notre activité diminue, plus nos résultats baissent inévitablement. Et plus nos résultats souffrent, plus encore notre attitude s'affaiblit, ainsi de suite.

Ma recommandation est de ne pas négliger d'accomplir les activités et disciplines simples, basiques et faciles qui ont le potentiel de transformer ta vie.

Ce que tu fais compte. Ce que tu fais aujourd'hui compte. Ce que tu fais chaque jour compte. Les personnes qui réussissent sont celles qui accomplissent simplement au quotidien les activités qui semblent ne produire aucune différence à priori perceptible. Néanmoins, elles le font encore, encore et encore jusqu'au moment où le résultat est évident.

Excellente journée à toi.

BERTIN TCHINDA Coach Manager PNL et Analyse Transactionnelle,Enseignant des Universités,Consultant en Développement Personnel
www.peacefulteam.net
Tel : 00237 94 04 10 38/75 02 32 22 (Cameroun)/ 001 302 918 0626(USA) /Skype :bertilaud

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami