Illustration

EdTech : Voici comment le Cameroun deviendra un pays numérique en 2020

Magazine Articles Management  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Sponsorisée

Petite annonce / classified ad

Opportunité vérifiée : Investissez dans la crypto monnaie et gagez environ 12% d'intérêt par mois avec Liyeplimal. Plus d'infos...

Rejoignez gratuitement CampusJeunes Channel sur Telegram via le lien : https://t.me/campusjeunes

Enregistrez-vous sur 1XBET.cm et recevez un bonus de 100% jusqu'à 65 000 FCFA après votre premier dépôt. Code promo : 1x_59759

Register on 1XBET.cm and receive a 100% bonus up to CFAF 65,000 after your first deposit. Promo Code: 1x_59759

------------------------------------------------------------------------

EdTech : Voici comment le Cameroun deviendra un pays numérique en 2020

Dans sa vision « Emergence 2035 », le gouvernement camerounais s'est fixé des objectifs parmi lesquels : Faire du Cameroun, un pays numérique en 2020. Si les doutes laissent croire un potentiel échec au vu des retards accusés sur certains de ses projets, le numérique lui avance à pas serein.

D'après les statistiques du site datareportal.com, en Janvier 2019, le Cameroun compte un peu plus de 6 millions d'internautes, sur les 25 millions d'habitants. Soit un taux de pénétration de 25 %. En 2017, les résultats annonçaient un pourcentage de 2,39%, trois fois moins il y a deux ans. D'après les recherches académiques confinées dans les mémoires, cette réalisation procède du développement de la fibre optique passée à la 4G, de la vulgarisation des gadgets mobiles sur le marché avec pour toile de fond, la baisse des coûts de communication. Cet élan presque infime a pourtant généré une économie digitale en essor.

La digitalisation grâce aux startups

En 2014, le 5ème Salon international africain Promote, donnait déjà le holla à ce qui est devenu l'écosystème de l'innovation digital au Cameroun. En effet, depuis le lancement l'expansion du e-commerce, des solutions de payement digital, le Cameroun a généré une pépinière de jeunes entrepreneurs, qui s'arrachent sans mesure les opportunités du vaste marché. Un effort que n'a pas manqué de soutenir le gouvernement, à travers notamment l'implication de Minette LIBOM LI LIKENG, Ministre des Postes et Télécommunication.

Encourager les startups au Cameroun fait parti depuis 2015, l'un des chevaux de bataille du MINPOSTEL. Au travers des challenges sur l'innovation technologique, les financements pour l'incubation des jeunes entreprise. Si l'acte en soit repose sur son plan stratégique tourné vers la numérisation en 2020, l'esprit d'accompagnement a émulé les jeunes entrepreneurs qui se sentent désormais investi d'une mission. Ainsi rencontre-t-on des startups aux projets sociaux, tel que citer et ceux de Genius Centers grâce auxquels, l'objectif de la numérisation est à portée.

Une digitalisation profonde par l'éducation

Il suffirait, que la startup réussisse en effet de démocratiser ses formations en ingénierie informatique dans les établissements privés et publics pour faciliter le sacre des objectifs du plan Numérique 2020. En effet par l'initiation à la technologie, robotique au travers de sa plateforme GeniuseLab, Genius Centers pourrait alors offrir aux élèves des accès à une formation pratique qui répondent aux normes de l'Unesco, en matière du standard de l'éducation. D'ailleurs à cette rentrée, une dizaine d'établissements requière de telles innovations pour l'enrichissement des connaissances de leurs élèves. Déjà une cinquantaine d'écoles partenaires avec 9 centres et plus de 5000 utilisateurs, la jeune startup de Danielle AKINI, a tout pour être la pièce maîtresse de cette stratégie qui bénéficie d'ores et déjà de l'appui du Minpostel, du Minesec…

Il s'agit bien de ce Cameroun inondé de nids de poules, d'édifices inachevés et encore plongé dans des conflits internes. Pourtant derrière les tares qu'on lui connaît, c'est un pays qui avance sereinement sur le versant du digital, pour une économie numérique.

André Michel NYEM

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami