Illustration

Géostratégie Africaine : Une carte géographique peut cacher une stratégie de subordination mentale (partie 1/5)

Magazine Articles Management  Afrique
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

UNE CARTE GEOGRAPHIQUE PEUT CACHER UNE STRATEGIE DE SUBORDINATION MENTALE (partie 1/5)

de Jean-Paul Pougala

A- LA RENAISSANCE NAIT DE LA DISSIDENCE INTELLECTUELLE : l'exemple de Bruno

Giordano Bruno (1548-1600) est un prêtre dominicain, professeur de philosophie, mathématiques, physique. Il est accusé d'hérésie par l'église catholique romaine pour avoir soutenu que l'univers était infini et non fini et que, à ce titre, la terre était suspendue dans le vide et par conséquent, qu'il n'existait pas de ciel. D'abord dénudé, un morceau de bois à la bouche pour qu'il ne crie pas durant le supplice du feu, Il meurt brûlé vif sur le bûcher au centre de Rome le 17 février 1600. Sa mise à mort au centre de Rome à Campo dei Fiori est donnée en spectacle par le Vatican aux fidèles catholiques venus à Rome pour le Jubilé, après 8 ans de détention et de procès. C'est sur cette place où aujourd'hui rayonne une statue géante à son honneur.

A cause de ses écrits, considérés à l'époque comme blasphème, Bruno va connaitre une longue errance qui va l'amener à séjourner en 6 ans dans 19 villes européennes : Brescia, Gênes, Noli, Savone, Turin, Venise, Padoue, Brescia, Naples, Paris, Lyon, Toulouse, Chambéry, Londres, Oxford, Zurich, Francfort, Marbourg, Wittenberg fuyant tour à tour les catholiques romains, puis les anglicans britanniques, ensuite les calvinistes suisses et enfin les luthériens allemands.

En 1584, Giordano Bruno écrit dans son livre intitulé "De l'infinito l'Universo e i Mondi" (L'Infini, l'Univers et les Mondes) : «La mathématique ment, la géométrie ment plutôt qu'elle ne mesure (...) C'est à l'intellect qu'il appartient de juger et de rendre compte des choses que le temps et l'espace éloignent de nous». Il ajoute : « Le ciel n'existe pas (comme l'affirme l'église), parce qu'il existe d'innombrables soleils et un nombre infini de terres tournant autour de ces soleils (et autant de dieux) à l'instar de notre système solaire. (...) il est impossible qu'un être rationnel suffisamment vigilant puisse imaginer que ces mondes innombrables, aussi magnifiques qu'est le nôtre ou encore plus magnifiques, soient dépourvus d'habitants semblables et même supérieurs ».

B- UNE CARTE DU MONDE FAUSSE DEPUIS 1569

En 2012, nous pouvons nous poser la question de savoir si en 1584, Bruno avait raison ou tort de déclarer que l'Univers était infini et que la planète Terre était suspendue dans le vide. Un autre italien, du nom de Galileo reprendra les travaux de Bruno pour conclure que la Terre était ronde et non plate et qu'elle tournait autour du Soleil et non l'inverse, subissant les mêmes foudres du clergé.
Lorsqu'on regarde la carte du monde en ce XXIème siècle, on a l'impression que Bruno et Galilée ont eu tord. On a l'impression que le monde est plat. On a l'impression qu'il existe un Nord en haut et un Sud en bas.
Ce qui est faux évidemment. Parce qu'il existe bien sûr un Nord et un Sud, mais pas un Nord en haut et un Sud en bas.

La carte géographique que nous utilisons créée en 1569, est le résultat d'une vision du monde euro-centrique, dans lequel la place de l'Europe doit être au dessus des autres continents. C'est une vision qui nous renvoie à l'époque de l'expansion des empires coloniaux européens, lorsque l'Europe devait symboliser la puissance, la domination, le pouvoir ; d'où l'idée non réelle d'une carte géographique avec un monde faussement debout avec l'Europe au dessus et le reste du monde en dessous.
En réalité, c'est Bruno qui avait raison : nous sommes suspendus dans le vide, dans l'univers et la notion du Nord et du Sud n'a qu'une valeur purement d'orientation, puisque le monde n'est pas debout. Le Sud est tout aussi au dessus que le Nord, Et le Nord tout aussi en dessous que le Sud ; tout dépend uniquement de l'angle d'observation.

(La suite plutard...)

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami