Illustration

Géostratégie Africaine : voici pourquoi la France ne peut pas gagner une confrontation militaire directe avec le Cameroun, au Cameroun (Partie 5/5)

Magazine Articles Management  Afrique
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
1 réaction
Annonce Google

Leçon de Géostratégie africaine n° 70

VOICI POURQUOI LA FRANCE NE PEUT PAS GAGNER UNE CONFRONTATION MILITAIRE DIRECTE AVEC LE CAMEROUN, AU CAMEROUN. Partie 5/5

De Jean-Paul Pougala

UN ACCORD DE VRAI DIVORCE

À l'article 2 alinéa 2, on nous donne même le nombre maximum de militaires français qu'il peut y avoir sur le sol camerounais. Et ce nombre est de 15. L'accord va plus loin. Il nous indique même le travail de ces 15 militaires français présents sur le sol camerounais : ils doivent s'occuper uniquement de la logistique.

Il est même indiqué que si un militaire français vient au Cameroun former les Camerounais, il est obligé de porter la tenue militaire camerounaise et non française.

Un dernier détail montre que Biya voulait vraiment en découdre avec la France : le précédent accord avait une durée de 50 ans. Désormais, le nouvel accord n'a de validité que 5 ans renouvelable.

Il a été validé par le parlement français sous François Hollande en 2012, et donc, expire en 2017.

Question : Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t'il accepté de signer un tel document aussi défavorable à la France ? Réponse : Sarkozy jusqu'à la fin de son mandat ne va pas soumettre ce texte au parlement français et il faudra attendre 2012, avec la venue au pouvoir de François Hollande, pour que cela se fasse. Paul Biya avait tout simplement fait croire qu'il pourrait céder aux pressions de Paris et Washington et ne pas être candidat aux élections présidentielles de 2011. Celui qui aurait dû venir après lui et remettre en question tous ces accords, attend encore très certainement dans un bureau, dans un aéroport, dans un hôtel ou dans une prison quelque part. Et les médias français relayés par leurs homologues camerounais naïfs qui auraient dû
bombarder aux oreilles des Camerounais de l'exceptionnalité de ce sauveur de la patrie, devront attendre 2017. Le seul problème est qu'en 7 ans de vraies libertés de mouvement des dirigeants camerounais, le pays est en train de se transformer en un véritable eldorado, grâce surtout à la nouvelle donne créée par les investissements chinois. C'est à ce titre que le choix des autorités chinoises et camerounaises d'inaugurer le chantier du port en eau profonde de Kribi avec une première enveloppe chinoise d'1 milliard de dollars, la veille même des élections présidentielles d'octobre 2011 n'était pas un pur hasard.

Nous verrons dans la deuxième partie comment la nouvelle donne a permis au Cameroun de lier de nouveaux accords stratégiques avec la Russie et la Chine et comment les nouveaux accords militaires avec ces 2 géants, font qu'en cas de conflit entre le Cameroun et n'importe quel pays, même la France, la confrontation serait bien loin de ce qu'on a vu avant en Côte-d'Ivoire ou en Libye. Et surtout, qu'aucune résolution des Nations Unies ne pourrait mettre le Cameroun en difficulté, puisque le double véto Russe et Chinois serait bien au rendez-vous. Dans l'est de l'Ukraine, ces jours, nous vivons un avant-goût d'une probable confrontation militaire entre la France et le Cameroun, où le gouvernement central de Kiev soutenu par les USA et l'UE n'arrive pas à plier les faibles séparatistes soutenus par Moscou.

(fin de la partie 1 / 2)

A suivre…

Jean-Paul Pougala

(Ex Moto-boy)

Rennes, le 24/08/214

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
1 réaction
Sylfoto
Bonsoir,aux moments qu'il faut vous oubliez de conjuguer les verbes au passé!
Annonces contextuelles