Illustration

5 choses à ne surtout pas faire après un rapport sexuel

Magazine Santé & bien être   International
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

5 choses à ne surtout pas faire après un rapport sexuel


Par : Jad Therapeute Publié le : 1 février 2017

Après avoir eu un rapport sexuel et avoir atteint le point culminant de l'orgasme, vous avez l'impression de flotter. Vous vous sentez détendue et satisfaite et êtes emplie d'un sentiment de bien-être et de soulagement. Votre rythme cardiaque décélère, vos muscles se relâchent et les endorphines commencent à faire leur effet et vous donnent envie de vous prélasser et de vous assoupir.

Chaque femme étant unique, la réaction corporelle de chacune diffère à la suite d'un rapport charnel. Certaines n'ont qu'une envie après avoir atteint l'apothéose c'est de s'endormir dans les bras de leur homme, d'autres veulent partager ce moment et en profiter pour se faire des confidences sur l'oreiller tandis que les plus gourmandes veulent déjà recommencer.

Quelle que soit votre catégorie, il y a des règles d'hygiène qu'il faut absolument respecter après avoir eu un rapport sexuel afin d'éviter tout risque d'infection. Contrairement aux idées reçues, une hygiène intime correcte ne consiste pas à frotter et savonner. La peau au niveau de la zone intime est particulièrement sensible et doit être traitée avec délicatesse. Voici les règles d'hygiène à respecter après avoir fait l'amour.

Il ne faut pas laver ses parties intimes avec du savon

Les parties génitales de la femme sont autonettoyantes, il n'est donc pas nécessaire d'utiliser du savon, il est même recommandé de l'éviter. Le savon peut provoquer une réaction allergique ou irriter votre zone intime et causer la sécheresse vaginale. Laver la partie interne de votre zone intime avec du savon risque d'abîmer votre flore vaginale, de la fragiliser et d'augmenter le risque d'infection or, c'est elle qui permet le processus d'auto nettoyage.
La meilleure façon de nettoyer cette partie de votre corps est de la rincer avec de l'eau claire tout simplement.

Il ne faut pas oublier d'uriner après un rapport

Lorsque vous faites l'amour avec votre partenaire, cela entraîne une remontée de bactéries dans l'urètre qui atteignent ensuite la vessie et provoquent des infections urinaires. Uriner après un rapport sexuel permet de nettoyer ces organes et d'expulser les microbes à l'extérieur de l'organisme. On parle alors d'effet « chasse d'eau ».

Ce geste simple et pourtant essentiel permet également d'éviter l'apparition de mycoses. La majeure partie des femmes a envie d'uriner après un rapport, mais pour celles qui n'en ressentent pas l'envie, forcez-vous, votre santé est en jeu !

Il ne faut pas porter de sous-vêtements synthétiques

Après avoir fait l'amour, votre corps est encore chaud et humide il en va de même pour vos parties intimes. Porter un sous-vêtement en nylon ou en polyester pourrait entraîner des mycoses et faire de cette zone un véritable nid à bactéries.

Il est fortement recommandé de porter des sous-vêtements en coton qui permettront à votre paroi vaginale de respirer et ne pas étouffer. Si le rapport a eu lieu le soir au coucher ou durant la nuit, le mieux est de dormir nue pour laisser le temps aux parties de votre corps de revenir à une température « normale ».

Il ne faut pas vous glisser dans un jacuzzi

Malgré l'attrait que peut avoir un bain à remous après l'effort, il est fortement déconseillé de prendre un bain chaud dans un jacuzzi après avoir fait l'amour. Même si le fait de vous y détendre avec votre partenaire semble alléchant, sachez que dans ces circonstances précises le jacuzzi peut être un nid à bactéries et un terrain propice aux infections.

La stimulation sexuelle fait gonfler les muqueuses vaginales et favorise l'ouverture des parois vaginales, ce qui signifie que les risques d'infection sont élevés. D'autant plus que partager le bain avec son partenaire augmente l'exposition aux bactéries qui émanent de sa peau et de ses parties génitales.

Il ne faut pas utiliser de lingettes intimes

Comme précisé au début de cet article, la flore vaginale est autonettoyante et ne nécessite pas de lavage interne car elle est fragile. En revanche, vous pouvez utiliser un gel intime au pH doux pour effectuer un savonnage délicat de la partie externe.

Si vous êtes une adepte des lingettes intimes, sachez que si vous les utilisez juste après un rapport cela peut avoir des conséquences, notamment si vous êtes sensible à certaines substances telles que l'alcool. Dans ce cas précis, la lingette peut être source d'irritation, de rougeurs et de gonflements.

Source : santeplusmag

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonces contextuelles