Illustration

Lumière sur Mars: la Nasa s'explique

Magazine Science & Technologie
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Un point lumineux apparu sur des photos prises sur Mars par le robot américain Curiosity les 2 et 3 avril n'a rien de mystérieux et ne serait pas le signe de la présence de Martiens, a assuré aujourd'hui l'agence spatiale américaine (Nasa).

Lumière sur mars : la NASA s’explique
Atlantico.fr/Atlantico.fr - Lumière sur mars : la NASA s’explique

Ce phénomène, qui a suscité des spéculations fantaisistes sur internet où certains y voient la possibilité de l'existence d'extra-terrestres, serait en fait "le reflet de la lumière du soleil sur des roches ou des rayons cosmiques frappant le détecteur de la caméra", a précisé Justin Maki, scientifique au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, responsable de l'équipe qui a fabriqué la caméra de navigation de Curiosity et en assure le fonctionnement. "Ce sont les explications les plus probables", a-t-il ajouté dans un communiqué publié sur le site de la Nasa.

"Dans les milliers d'images que nous recevons de Curiosity, nous en voyons avec des points brillants quasiment toutes les semaines", a souligné aussi le scientifique. Curiosity a pris ces images juste après son arrivée à un point de cheminement appelé "the Kimberley". Le point lumineux apparaît à l'horizon dans la même direction nord-ouest où se trouvent le robot et le soleil dans l'après-midi. S'il s'agit d'un reflet des rayons du soleil sur une roche, celle-ci se trouvait alors probablement à 160 mètres de Curiosity.

Le point lumineux apparaît dans des images prises par l'objectif de droite de la caméra stéréo appelée Navcam, mais pas dans celles saisies une seconde plus tard par l'objectif de gauche, a précisé Justin Maki. "Normalement on peut rapidement déterminer la source probable d'un point brillant dans une image en fonction de son apparition ou non dans les clichés des deux objectifs de la caméra", a-t-il souligné.  Dans ce cas c'est moins probant, en raison d'un angle mort de la seconde caméra le premier jour où ces images ont été prises, selon le chercheur.

Les scientifiques de Curiosity prévoient de faire de nouvelles explorations au point "Kimberley" à l'aide des instruments du robot, ainsi que plus tard sur les affleurements des pentes du Mont Sharp, situé à l'intérieur du cratère Gale, afin de collecter davantage de données sur l'environnement passé de Mars qui était propice à la vie. Curiosity, un robot d'une tonne à six roues, s'est posé sur l'équateur martien le 6 août 2012.

lefigaro.fr

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami