Illustration

Pour le cerveau, les smileys sont de vrais visages !

Magazine Science & Technologie
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Des travaux scientifiques suggèrent que notre cerveau ne traite plus ces petits symboles comme du texte. Il les a désormais assimilés à une image du réel. 


image Le Point.fr

Les nouvelles technologies n'ont pas seulement changé nos vies. Elles ont également modifié la façon dont fonctionne notre cerveau. Si l'idée n'est pas nouvelle en soi, une équipe de chercheurs australiens du département de psychologie de l'université Flinders d'Adélaïde, dirigée par le docteur Owen Churches, vient d'en faire une nouvelle démonstration assez percutante en étudiant les réactions de notre cerveau face aux smileys ou émoticones. Que se passe-t-il dans votre tête lorsque vous voyez ceci : :-) ou encore cela :-p ? Votre cerveau l'interprète-t-il comme du texte ou comme l'image d'un simple objet ? Ni l'un ni l'autre... Il y voit l'image d'un vrai visage qui sourit ou tire la langue ! 

Pour s'en convaincre, les scientifiques, qui ont récemment publiéleurs travaux dans la revue spécialisée Social Neuroscience Journal, ont soumis vingt volontaires à une série de tests. Quand nous regardons un visage humain, un processus bien spécifique se produit dans notre cerveau. Ce qui explique notamment que les personnes ayant subi certaines lésions cérébrales éprouvent ensuite une difficulté à reconnaître les visages. Une onde cérébrale particulière, baptisée N170 et observable par électro-encéphalographie (EEG), est associée à ce mécanisme. C'est sur elle que les chercheurs se sont concentrés. Équipés d'électrodes de manière à observer leur activité cérébrale, les participants ont visionné des images de vrais visages, à l'envers ou à l'endroit, des smileys formés normalement de gauche à droite :-) ou inversés (-: et également des signes de ponctuation sans signification particulière. 

"Un nouveau modèle d'activité cérébrale"

Et les résultats sont surprenants. Face aux smileys formés de manière orthodoxe, le cerveau semble avoir la même réaction que lorsqu'on lui présente un visage véritable orienté normalement. Le niveau et le comportement de l'onde N170 sont équivalents. En revanche, alors que le cerveau reconnaît - certes avec un peu plus de difficultés - un vrai visage présenté à l'envers comme un visage, il ne considère pas un smiley formé à l'envers comme tel. De même, les ponctuations aléatoires ne sont évidemment pas prises pour des visages. "Les émoticones sont une nouvelle forme de langage que nous avons produite et, pour décoder ce langage, nous avons produit un nouveau modèle d'activité cérébrale et cette réaction neuronale a été entièrement créée de manière culturelle", explique, enthousiaste, Owen Churches, l'auteur principal de l'étude.

Ces constatations suggèrent qu'en 30 ans d'utilisation - d'abord confidentielle et aujourd'hui largement répandue - des fameux émoticones, non seulement notre cerveau a appris qu'ils voulaient dire "visage souriant" ou "visage triste", mais il a fini par réagir comme s'ils étaient des visages réels exprimant ces émotions.

Le Point.fr

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami