Illustration

Accès internet: MTN accuse le gouvernement

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

L'opérateur de téléphonie mobile souhaite la fin du monopole sur la fibre optique et sollicite une licence 3G. 

Si la licence 3 G sollicitée auprès des autorités par l'opérateur de téléphonie mobile Mtn Cameroon lui était accordée, au moins les 8,2 millions d'abonnés qu'elle compte auraient accès à internet. Pour les trois prochaines années, l'opérateur compte investir dans les infrastructures modernes nécessaires à l'arrimage du Cameroun au «nouveau monde numérique». Les investissements en question cumuleront 600 milliards de francs CFA sur la période indiquée. Sont visés comme effet immédiats dans ce plan de développement, «les services de communication modernes, tels que le commerce électronique, l'éducation et la santé à distance, la gouvernance électronique et des recettes supplémentaires pour l'Etat». 

S'exprimant à Douala au cours d'une cérémonie de présentation des vœux à la presse, le directeur général de Mtn Cameroon, Karl Toriola, a expliqué que «grâce aux évolutions technologiques dans l'industrie des télécommunications, le monde dans lequel nous allons vivre est un monde radicalement différent. Porteuse des innovations déjà réalisées dans les pays où elle est implantée, MTN souhaite accompagner le Cameroun dans son arrimage à ces changements profonds . Les perspectives de développements envisagés par Mtn ne peuvent être réalisables qu'après la rupture du monopole existant sur le déploiement de la fibre optique, et la fin de l'exclusivité de la technologie 3,G accordée à un seul opérateur. 

L'on a appris auprès de Karl Toriola que Mtn Cameroon n'a que quatre cadres expatriés dans sa direction, tandis que plusieurs cadres de nationalité camerounaise ont été promus à des postes de direction dans des filiales de l'opérateur de téléphonie dans d'autres pays africains. L'entreprise revendique la position du «plus gros contributeur de l'Etat avec près de 600 milliards FCFA de taxes et impôts payés depuis 2000». Depuis le début de l'année 2014, Mtn revendique le plan tarifaire le plus bas du marché local, avec une minute de communication à 45 F CFA vers tous les réseaux.

© Eitel Elessa Mbassi | Le Jour

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami