Illustration

Concours d’entrée : La controverse qui vient de l’ENSET de Kumba

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Des candidats déclarés admis dans des filières alors qu'ils ne figurent pas dans les listes des admissibles de celles-ci.

Les résultats du concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure de l'enseignement technique (Enset) de Kumba, région du Sud-Ouest Cameroun ont été rendus publics lundi dernier. Les listes des candidats reçus à ce concours ont été validées par le jury, présidé par Horace Ngomo (Sg du Minesup) et signées du ministre de l'Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo. Ces listes comportent des curiosités qui méritent qu'on s'y attarde.

Dans la filière « Home economics », première année du premier cycle, la liste des admissibilités comporte 27 noms. Sur la liste définitive des admis, on se retrouve avec 18 noms, dont 10 admis et huit sur la liste d'attente. La curiosité vient du fait que les deux derniers noms de la liste d'attente (Mbah Avebe Honorine et Pasiah Belinda Ngwe) ne figuraient pas du tout sur la liste des candidats admissibles.

Dans la filière « Mechanical Manufacturing », on enregistre cinq noms sur la liste des admissibles, mais, chose curieuse, l'on dénombre six noms sur la liste des candidats déclarés définitivement admis. Bien plus, le nom de Wanda Kwimi Jaures Carin, qui n'était pas parmi les admissibles de cette filière, fait son apparition en cinquième position.

La filière « Automobile Mechanics » ne résiste pas à l'analyse critique. La liste des candidats admissibles comporte quatre noms. La liste définitive, elle, comporte cinq noms. Demlalin Rosignol Jean Pierre, en pôle position (par ordre alphabétique) sur cette liste, répond aux abonnés absents sur la liste des postulants déclarés admissibles.

Qu'est ce qui s'est passé pour qu'une telle situation survienne, au moment où l'indignation n'est pas retombée suite au scandale de l'Iric ? Au Minesup, les autorités compétentes en la matière expliquent cet état des choses par le fait que « le jury peut, dans sa souveraineté, éventuellement avec le consentement du candidat, l'admettre dans une filière, s'il n'a pas obtenu la moyenne requise dans une autre. Les jurys des concours ne peuvent pas tout expliquer sur la place publique. Il y a des informations qui relèvent du secret du jury, qu'aucun membre ne doit ébruiter ».

En consultant les listes d'admissibles aux différents concours d'entrée à l'Enset de Kumba, dont les résultats ont été rendus publics, le reporter a pu se rendre compte de cette technique de « panachage », qui a permis à certains candidats ayant composé dans dans une filière de se retrouver admissible, puis admis dans une autre. Cette démarche fera nécessairement débat, si tant est qu'en principe, tout candidat choisi de concourir dans une filière en fonction de ses acquis académiques et de ses ambitions socioprofessionnelles. Au fait, un candidat déclaré admissible en filière Chimie à l'Ecole normale supérieure de Yaoundé peut-il être déclaré admis en filière Espagnol ?

Mutations : Georges Parfait Owoundi

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami