Illustration

Convention AXA – MUSEC/UDs: Une assurance maladie pour les étudiants

News Actualité  Dschang, Ouest, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

La société d'assurances AXA Cameroun a signé vendredi 08 août 2014 une convention avec la Mutuelle de Solidarité des Etudiants du Cameroun à l'Université de Dschang (MUSEC/UDs). Par cette convention, AXA s'engage à implémenter une assurance-maladie au bénéfice des étudiants qui y auront souscrit. L'assureur supportera jusqu'à 1 000 000 de Fcfa de dépenses de santé liées notamment aux frais hospitaliers et pharmaceutiques des étudiants. Le contrat qui sera signé entre la société et l'assuré prévoit que la couverture est valable pour une année académique. Le montant de la prime est fixé à 5 000 Fcfa pour chaque étudiant.

Le Recteur de l'Université de Dschang qui présidait la cérémonie de signature de convention dans la salle des actes du rectorat s'est réjoui de ce que les négociations entre les deux parties aient connu cette issue heureuse. Il s'agit, a-t-il dit, d'une première dans les universités d'Etat du Cameroun car l'assurance classique ne couvrait pas les maladies courantes, comme le paludisme, par exemple. Il a indiqué que la mise sur pied de ce mécanisme est un soulagement pour les étudiants et l'administration universitaire. Celle-ci était bien souvent submergée de demandes d'aides. Confrontés à des drames cornéliens, les responsables de l'université étaient obligés de plonger la main dans la poche pour sauver des étudiants de situations d'extrême urgence. Or, leurs moyens sont limités. C'est pourquoi le chef de l'institution a félicité de manière appuyée les présidents successifs de la MUSEC qui avaient déjà pris au sérieux cette question d'assurance-maladie.

A la suite du Recteur, Mme le directeur de la succursale AXA Yaoundé, Précède Wouatsa, s'est dite marquée par l'enthousiasme des membres de la MUSEC/UDs. Avec la souscription de la police d'assurance maladie, a-t-elle affirmé, les étudiants rentrent dans la modernité. Trois arguments principaux sous-tendent sa conviction. Premièrement, la souscription d'une police d'assurance fait partie des conditions pour l'éligibilité à certaines bourses de formation ou à la mobilité universitaire des étudiants. Deuxièmement, la couverture par AXA, à 5 000 Fcfa par étudiant, est une aubaine pour les parents qui économiseront désormais sur les frais de santé de leur progéniture. Troisièmement, la prise en charge des étudiants malades par un assureur professionnel réduit considérablement la ruée vers les médicaments de la rue qui n'offrent aucune garantie de qualité pour leur traitement. Mais, avertit la représentante de AXA Cameroun, si un petit nombre de personnes souscrivent, AXA sera découragé et pourrait éventuellement ne plus s'engager dans les années à venir. Par contre, si le nombre est conséquent, la compagnie pourrait aller davantage loin dans l'amélioration de cette couverture.

Le chef du service des associations et clubs culturels de l'Université de Dschang, André Lissene, a quant à lui rappelé que c'est en 2008 que les responsables de l'institution avaient émis l'idée d'une possibilité, pour les étudiants, de négocier une assurance pouvant améliorer leurs conditions de vie et d'étude. C'est ainsi qu'ils ont exploité cette idée et sont allés vers AXA, partenaire du Ministère de l'Enseignement Supérieur. Avec les conseils des cadres du MINESUP et de nombreuses concertations avec les cadres de l'université et d'AXA, les choses ont été progressivement mises en route. Celui qui sera chargé de suivre au quotidien la mise en œuvre de la convention a parlé de la nécessité d'une large mobilisation afin que les étudiants soient suffisamment informés et que ceux qui le souhaitent y adhèrent. Pour cela, il est nécessaire que s'organise la sensibilisation. D'où l'idée de l'élaboration et de la disponibilisation, auprès des étudiants, d'un guide AXA, ainsi que des campagnes d'information.

Le président de la MUSEC/UDs, Joël Tenekeu Tsane, s'exprimant au nom des membres de la mutuelle, s'est dit fier de l'accompagnement de AXA. Ayant compris qu'un étudiant malade et qui n'arrive pas à se soigner n'obtient pas de bons résultats académiques, les membres de la mutuelle ont décidé d'agir. En signant cette convention, ils apportent leur pierre à la consolidation de la nouvelle gouvernance universitaire, notamment dans son volet social. La convention a été intégralement lue séance tenante. Puis, le président de la MUSEC et la représentante de AXA Cameroun ont procédé à la signature des documents, sous le regard bienveillant du recteur. Il reste maintenant la mise en œuvre, à compter de l'année académique 2014/2015./

UDs/SIC - Université de Dschang

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami