Illustration

MINEFOP: Convention signée entre le Cameroun et le Canada

News Actualité  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Nouvelle_image

LA CONSTRUCTION DE CINQ CENTRES TECHNOLOGIQUES OBJET DE LA CONVENTION DE SERVICES ENTRE LE MINEFOP ET LE CEGEP DE SEPT ILES.  

« Toute formation qu'on donne à un individu est un acteur économique qu'on gagne ! » Zacharie PEREVET, Ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle.

Le Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle dont la principale mission est l'élaboration et la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière d'emploi, d'insertion, d'orientation et de formation professionnelle ne ménage aucun effort pour accroître l'employabilité des jeunes camerounais à travers le développement de la formation professionnelle, levier du développement économique de notre pays. C'est dans ce sens qu'une convention de services est signée le vendredi 15 novembre 2013 entre Zacharie PEREVET, MINEFOP et Donald BHERER, Directeur général du Collège d'enseignement général et professionnel (CEGEP) de Sept-Iles du Canada.

Fruit d'une longue réflexion (trois ans) entre les représentants des organisations publiques et privées du Cameroun et du Canada, la convention de services signée le vendredi 15 novembre 2013 entre le MINEFOP et le CEGEP est basée sur le projet de construction et d'équipement de cinq centres de formation professionnelle de haut niveau technologique dans les domaines des mines, du ferroviaire, de la technologie de l'eau, des énergies renouvelables, et de la maintenance industrielle.

Cette convention constitue une étape importante dans l'atteinte des objectifs de formation de la main d'œuvre et d'employabilité que poursuit le MINEFOP dans le cadre des grandes orientations de développement économique du Cameroun et notamment de la Stratégie pour la Croissance et l'Emploi.

Le choix de ces domaines d'activités obéit au fait que le Cameroun est depuis quelques années, comme l'a affirmé le Chef de l'Etat, son Excellence Paul BIYA dans son discours à la nation camerounaise en fin d'année 2012, « un vaste chantier jonché de projets structurants (la construction du port en eau profonde de kribi, barrage-réservoir de Lom Pangar, projet d'exploitation du minerai de Mbalam, Projet Cobalt-Nickel-Manganèse de Nkamouna, Projet d'exploitation de la bauxite de Minim-Martap et Ngaoundal, Projet d'exploitation du diamant de Mobilong, Projet de construction d'une usine de liquéfaction du gaz naturel à Kribi, etc.), grands consommateurs de main d'œuvre qualifiée ».

L'expertise avérée du Collège d'enseignement général et professionnel (CEGEP) de Sept-Iles du Canada et son important réseau vont à coup sûr nous permettre de répondre aux besoins en main d'œuvre qualifiée de tous ces projets et aux jeunes camerounais, d'être aptes face à la compétitivité.

Cette convention de services vise non seulement à accroître l'employabilité des jeunes camerounais à travers le développement de la formation professionnelle, levier du développement économique de notre pays et à lutter efficacement contre le chômage. Car comme le dit le MINEFOP, « toute formation qu'on donne à un individu est un acteur économique qu'on gagne ». Mais renforce aussi les liens d'amitié entre le Cameroun et le Canada, pour un Cameroun émergent à l'horizon 2035.

Catherine MBEMBE

MINEFOP

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami