Illustration

Coopération : le Congo veut réaménager sa politique de la jeunesse

News Actualité  République du Congo
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le ministre de la Jeunesse et de l'éducation civique, Collinet Makosso, s'est entretenu, le 26 mai à Brazzaville, avec la mission de l'Unesco conduite par Marema Thiam Touré, une experte et conseillère régionale Afrique pour les sciences humaines, autour des questions juvéniles.

Lors d'une séance de travail, il a été élaboré un document de stratégie d'opérationnalisation des politiques de la jeunesse, visant à construire les nouvelles politiques publiques des jeunes particulièrement participatives et en faire une véritable politique gouvernementale.

La volonté du ministre de l'Education civique et celle de la conseillère régionale Afrique pour les sciences humaines consistent également à engager la jeunesse dans le civisme et la citoyenneté, au moyen des politiques plus concrètes encore. Donc, les deux personnalités veulent également assurer le transfert des compétences aux jeunes en renforçant leurs capacités.

Afin de mettre en œuvre les politiques de la jeunesse, les deux parties se sont convenues pour une revue de la politique nationale de la jeunesse, en claire, faire un bilan de dix ans passés.

Ils vont aussi repenser la politique nationale de la jeunesse pour envisager une approche permettant la prise en compte réelle des problèmes des jeunes et en tenant compte aussi des enjeux économiques actuels.

Enfin, les deux parties tiennent à mobiliser les partenaires en fonction des différents projets prioritaires en faveur des jeunes issus des problématiques ciblées et circonscrites.

« Le fruit de ce travail découle des apports des experts des bureaux du Fnuap et ceux de l'Unesco basé au Congo. Ce qui ressort de ce processus, c'est une volonté manifeste du gouvernement d'œuvrer pour la jeunesse du Congo et d'en faire une jeunesse participative inclusive. Maintenant nous avons tracé avec monsieur une nouvelle feuille de route de la politique de jeunesse », a expliqué Marema Thiam Touré.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami