Illustration

Dans les stands: Le savoir noyé dans la gastronomie

News Actualité  Douala, Littoral, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

En marge des compétitions sportives, le village des jeux universitaires est devenu un lieu de commerce par excellence. Les entreprises commerciales ont marqué les lieux par une forte présence à travers une diversité de visuels. Les toitures des bâtiments administratifs étaient désormais couvertes de grandes banderoles faisant la publicité qui d'une marque de boisson, qui d'une nouvelle offre de service de téléphonie ou d'internet, etc. Au sol, le relais était pris par diverses marques de produits exposés dans des stands, avec une nette prédominance des stands de restauration. Quelques universités et instituts universitaires ont aussi occupé des stands, mais qui ne font pas courir grand monde, comparativement aux stands gastronomiques.

Village des jeux
Village des jeux

Dans le stand occupé par la faculté de génie industrielle de l'Université de Douala, rien de particulier qui montre qu'ici on est dans un espace de savoir, de création, d'invention et d'innovation. Quelques prospectus trainent sur la table, et les hôtesses assises derrières sont plus occupées par leur gadgets électroniques. « Nous avons demandé 5 stands, mais nous n'en avons obtenu qu'un seul, ce qui réduit l'espace dans lequel nous pouvions exposer nos inventions à la faculté », explique un jeune étudiant présenté comme responsable du stand. Plus loin, la division écologie de la faculté des sciences de l'Université de Douala a aussi occupé un stand, mais pas pour grand-chose. Deux sachets de charbon et quelques morceaux de savon sont exposés. Ici, l'étudiant explique qu'il s'agit des produits fabriqués à partir des ordures ménagers. Quelques bouteilles de vinaigre ornent aussi la table, occupée en grande partie par des prospectus. Plus rien à voir, circulez.

Village des jeux
Village des jeux

Ce sont ces papiers publicitaires que l'on retrouve d'ailleurs dans tous les autres stands occupés par les institutions universitaires, qui présentent plus leurs noms que ce qu'elles savent ou peuvent faire. Ces stands au final manquaient d'attractivité. Ils se sont par ailleurs implantés en désordre sur le site. Il était en effet impossible de localiser un rayon comme celui des institutions universitaires. Elles étaient disséminées ça et là, le plus souvent mélangés aux stands de gastronomie ou d'autres choses en nette rupture avec le savoir. Les quelques explications qu'on pourrait même avoir des ces stands, sont difficiles à obtenir du fait du vacarme de la musique.

A côté de cette morosité des stands du savoir, les stands gastronomiques, plus nombreux et plus offensifs, faisaient courir les visiteurs, donnant la nette impression que l'occasion des jeux a momentanément transformé le temple du savoir en temple de Bacchus, où l'alcool coule à flot.

Douala, UDs/SIC - Université de Dschang

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami