Illustration

Dix étudiants arrêtés pour… ’’Outrage à Chef de l’Etat’’

News Actualité  Burundi
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Ces arrestations menées ce dimanche 12 avril 2015 par la police avec l'appui des agents du Service national des renseignements (SNR) étaient musclées. La Police n'a pas hésité à faire recours à la force pour embarquer ces jeunes.

Les témoins parlent d'arrestations arbitraires : «C'était aux environs de l'église Saint Michel, nous avons vu deux policiers courir derrière deux jeunes gens, ils les ont malmenés avant de les maîtriser. Ils les accusaient de vol. Mais nous n'avons pas vu de plaignants. Bizarre.»

Chaque fois, raconte un autre témoin, la foule accourait pour savoir ce qui se passait. «C'est devenu une habitude, les gens veulent savoir le motif de chaque arrestation.» Mais se sentant débordés, poursuit ce témoin, ces agents ont vite pris leurs portables pour alerter leurs supérieurs et quelques minutes après un pick-up de la police est venu en trombe.

« L'officier a ordonné qu'on embarque tous ceux qui s'opposent à cette opération », relate un passant qui a assisté à cette scène. « On l'a entendu dire qu'il s'agissait là d'un cas de rébellion et un autre policier lui a signifié que ces jeunes lançaient des slogans et des propos hostiles au Chef de l'Etat.»

Lire la suite

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami