Illustration

Enseignement général : la SNPC dote Ouesso d’un lycée moderne de 30 salles de classe

News Actualité  République du Congo
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Fidèle à sa vocation d'entreprise citoyenne, la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) a offert au ministère de l'Enseignement primaire et secondaire, en marge des festivités du 55ème anniversaire de l'indépendance du Congo célébrées le 15 août à Ouesso chef-lieu du département de la Sangha, un lycée moderne d'enseignement général construit sur financement propre.

Erigé sur un espace d'une superficie de 15 hectares, sa capacité moyenne d'accueil est de 3000 places. L'un des plus grands du Congo avec plus de 30 salles de classes contre six seulement pour le lycée Michel Nguembela, ce lycée moderne contribuera à réduire le déficit en matière d'infrastructures scolaires dans ce département, mais aussi améliorera les conditions d'études des apprenants et du personnel enseignant.

Don de la SNPC au gouvernement congolais, ce nouveau lycée est doté d'un internat avec deux dortoirs dont un pour filles et un autre pour garçons d'une capacité totale d'environ 300 lits. Equipé entre autres de matériels pédagogiques modernes, l'établissement dispose en son sein d'une bibliothèque, d'un laboratoire, des aires de jeux et de sports, d'un bâtiment administratif et d'une salle polyvalente qui offre cinq cents places assises.

La SNPC au cœur d'une entreprise citoyenne

Pour le directoire de la SNPC, sa construction s'intègre dans les activités de son entreprise qui place au cœur de ses préoccupations sociétales la santé, l'éducation, la culture et l'humanitaire.

« En bâtissant ce grand lycée, notre société veut adhérer à la politique du gouvernement en matière de formation et de l'éducation des jeunes afin qu'ilscontribuent au développement de notre pays », a déclaré Jérôme Koko lors de l'inauguration dudit établissement, le 14 août par le ministre des hydrocarbures, Jean Marc Thystère Tchicaya.

Remerciant pour sa part la SNPC pour ce somptueux cadre d'apprentissage doté à son département et à la jeunesse du Congo et de la Sangha en particulier, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire, de la jeunesse et de l'éducation civique, Anatole Collinet Makosso a appelé les élèves et le personnel enseignant d'en faire bon usage, conformément au code de moral initié par la SNPC à l'endroit des usagers de ces infrastructures. *

« Nous prenons l'engagement, ici et maintenant, de pérenniser vos actions en faveur de la formation de notre jeunesse », déclarait-t-il.

Deuxième lycée d'enseignement général de la ville de Ouesso, sa construction est un motif de soulagement et de fierté pour les autorités locales, notamment pour le maire de cette ville qui souhaite voir transformer le premier en un lycée technique et commercial afin, pense-t-il, d'offrir à la jeunesse un éventail de choix important pour une qualification professionnelle.

« Je sollicite du gouvernement de la République, la transformation du lycée Michel Guembela en lycée technique industriel et commercial, filière de formation secondaire, nécessaire pour la Sangha dont la vocation est économique et industrielle », a précisé Thierry Ghislain Maguessa Ebome.

Guy-Gervais Kitina - ADIAC
Légendes et crédits photo : Une vue des installations du lycée moderne de Ouesso; la coupure du ruban d'inauguration par le ministre des hydrocarbures; la remise des symboliques des installations au ministre de l'enseignement primaire et secondaire / photos ADIAC- guy-Gervais Kitina

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles