Illustration

Gouvernance forestière: Une ouverture sur la pédagogie universitaire à Dschang

News Actualité  Dschang, Ouest, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

La cérémonie d'ouverture officielle de l'atelier
La cérémonie d'ouverture officielle de l'atelier

Dschang, UDs/SIC, 12/11/14. Un atelier sur la pédagogie universitaire appliquée à la gouvernance forestière se tient à l'université de Dschang depuis le 10 novembre 2014. Il s'achève le 14 novembre 2014. Il est organisé conjointement par l'université de Dschang, à travers le département de foresterie de la Faculté d'Agronomie et des Sciences agricoles (FASA), l'université anglaise de Wolverhampton et l'organisation non gouvernementale Forêts et développement rural (FODER). Une trentaine d'enseignants d'universités et d'établissements professionnels, venus du Cameroun, du Tchad, du Gabon et de la République démocratique du Congo suivent les enseignements. Ils sont juristes, politistes, agroforestiers, économistes, sociologues, ingénieurs agronomes, etc. Ils tiennent divers enseignements dans les parcours de formation en gestion de l'environnement et foresterie. La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale a délégué un expert pour la circonstance. La formation est financée en partie par l'Union européenne.

Dr. Aurelian Mbzibain

Dr. Aurelian Mbzibain

Le Dr Aurelian Mbzibain, ancien de la FASA, aujourd'hui enseignant au centre d'études internationales de l'université de Wolverhampton, a décliné les objectifs de l'atelier, à l'issue de la cérémonie officielle d'ouverture. Il s'agit « d'outiller les enseignants sur le plan pédagogique, afin qu'ils puissent enseigner la gouvernance forestière. Nous sommes partis du constat qu'au Cameroun, il y a des écoles pédagogiques pour les enseignants du primaire et du secondaire, mais pas pour ceux de l'enseignement supérieur. Nous voulons donc faire en sorte que les enseignements que les participants vont recevoir correspondent aux réalités et aux attentes des étudiants. Il faudra que leurs produits soient capables d'être efficaces sur le terrain dès leur sortie de l'université », a-t-il déclaré à la presse.

Pr Chameni Nembua, vice-recteur de l'université de  Dschang

Pr Chameni Nembua, vice-recteur de l'université de Dschang

Pour sa part, le vice-recteur chargé de la Recherche, de la Coopération et des Relations avec le monde des entreprises, Pr Célestin Chameni Nembua, représentant le recteur à la cérémonie officielle d'ouverture, a remercié le Dr Mbzibain et le FODER pour avoir œuvré à la tenue de cet atelier. Il a précisé que la formation pédagogique des enseignants-chercheurs à l'université de Dschang est une tradition instituée par le Pr Beban Sammy Chumbow, du temps où il était recteur, entre 1998 – 2000. Le représentant du recteur a fixé les attentes de l'institution. Il espère en effet, qu'elle permettra la contribution « à une pédagogie universitaire fonctionnelle [et] le renforcement [des] capacités dans deux perspectives principales : la densification des savoirs sur la gouvernance forestière et l'épaississement des savoir-faire sur son enseignement à l'université ». Il a demandé, pour le cas du Cameroun, de s'inspirer de la politique nationale forestière, consacrée par la loi de 1994.

Après la cérémonie officielle d'ouverture, la leçon inaugurale a porté sur « la gouvernance forestière dans le bassin du Congo ». Il s'est agi de faire le point sur la protection des forêts dudit bassin. Ces espaces sont au centre d'enjeux planétaires de régulation environnementale face à la croissance d'activités à forte production de gaz à effet de serre et à la destruction continue des écosystèmes forestiers. Le Pr Joseph Tchoumboue, professeur émérite à la FASA, le Pr Martin Tchamba, chef du département de foresterie au sein de ladite faculté et coordonnateur d'un projet sur les gestion des ressources du bassin du Congo et le Dr Aurelian Mbzibain de l'université de Wolverhampton, sont les principaux formateurs. Ils sont appuyés par des experts du ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, du ministère des Forêts et de la Faune et d'ONG nationales et internationales.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles