Illustration

Insertion professionnelle: le PDCE envisage une formation de 8.000 jeunes vulnérables

News Actualité  République du Congo
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le Projet de développement des compétences pour l'employabilité (PDCE), projet du ministère de l'Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l'emploi appuyé par la Banque mondiale, donnera une formation sur les petits métiers aux jeunes vivants dans les zones urbaines.

C'est la principale décision prise au cours de la réunion de proximité organisée le 24 avril à Brazzaville, en prélude à la campagne de formation qui regroupera les responsables du projet et les chefs de quartier de l'arrondissement 1, Makélékélé.

Ladite formation débutera en juillet prochain à Brazzaville et Pointe-Noire et concernera les jeunes vulnérables âgés de 17 à 30 ans ayant quitté le banc de l'école depuis une année. Il s'agit des métiers de: menuiserie, soudure, mécanique auto, électricité, pâtisserie, coupe-couture, Arts ménagers, garnissage finition, cuisine, restauration et autres pour une durée de six mois.

D'après le responsable de la composante 1 du projet, Michel Kouba, les dossiers de candidature seront réceptionnés dans les mairies notamment de Ouenzé, Poto-Poto et Makélékélé pour Brazzaville. Le projet (PDCE), a pour objectif de promouvoir l'acquisition et le renforcement des compétences à l'emploi et à l'entrepreneuriat.

Le projet comprend deux composantes : le premier s'occupe de la formation professionnelle, de l'insertion professionnelle et l'appui des jeunes à l'entreprenariat et aux micro-entrepreneurs. Les jeunes bénéficieront également d'une formation basée sur l'alphabétisation fonctionnelle et l'apprentissage pour les jeunes adolescents déscolarisés.

Lire la suite

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami