Illustration

L’AUF accompagne les universités publiques du Niger vers la professionnalisation des formations de l’enseignement supérieur et le partenariat « université – entreprise »

News Actualité
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Du 23 au 25 juin 2014, le Bureau Afrique de l'Ouest de l'AUF a organisé, à l'Université Abdou Moumounie de Niamey, un atelier sur la professionnalisation des formations de l'enseignement supérieur et le partenariat université-entreprise.

Atelier de professionnalisation des formations universitaires1

De gauche à droite : Dr. Ousmane Zakari M., Responsable du CNF de Niamey, Pr. Jemaiel Ben Brahim, Dir. régional de l'AUF, Pr. Habibou Abarchi, Recteur de l'UAM et Pr. Adam Toudou, Doyen de la Fac. d'Agronomie (UAM).

Cet atelier, le premier d'une série de rencontres initiées par le Bureau Afrique de l'Ouest au profit de ses universités membres, a eu pour objectif général, de former les participants sur les aspects liés à la professionnalisation des formations de l'enseignement supérieur et le partenariat université - entreprise. Il a regroupé une quarantaine de participants de l'Université Abdou Moumouni de Niamey et des universités de Tahoua, Zinder, Maradi ainsi que des professionnels de la chambre de commerce et de l'Agence nigérienne pour l'emploi (ANPE).

Atelier de professionnalisation des formations universitaires2
Vue partielle des participants

La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Recteur de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, le Pr. Habibou ABARCHI, en présence du Directeur régional du Bureau Afrique de l'Ouest de l'Agence, le Pr. Jemaiel BEN BRAHIM.

Dans son mot d'ouverture, le Recteur de l'Université de Niamey a estimé que cet atelier constitue un outil précieux qui permettra aux acteurs de la réforme LMD de mieux s'y prendre pour articuler les offres de formation aux attentes du marché.

Pour sa part, le Directeur du Bureau Afrique de l'Ouest a présenté les axes prioritaires de l'Agence, à travers ses missions et ses actions, avant de décliner la problématique de l'atelier. Le Pr. BEN BRAHIM a indiqué qu'à travers cet atelier, l'AUF vient compléter et renforcer les initiatives en cours, notamment le Projet du fonds de solidarité prioritaire (FSP) de la coopération française, le Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur (PAES) de l'UEMOA. Des initiatives en phase avec le Plan Décennal de Développement de l'Education (PDDE) et le Programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF) du gouvernement nigérien qui place l'enseignement supérieur au cœur de sa stratégie de lutte contre la pauvreté.

Faut-il le rappeler, au Niger, l'AUF compte cinq établissements membres à savoir l'Université Abdou Moumouni de Niamey, l'École des Mines d'Industrie et de la Géologie, l'École Nationale d'Administration et de la Magistrature, le Centre régional AGRYMET et l'Institut National de Recherche Agronomique du Niger. Elle dispose d'une représentation locale, le Campus numérique francophone de Niamey, implantée au sein de la Faculté d'Agronomie de l'Université Abdou Moumouni.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles