Illustration

Lancement du 8 mars à l’UDs: Les femmes fêtent en pensant…

News Actualité
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le ton de la 29e édition de la Journée internationale de la femme à l’Université de Dschang a été donné lundi 03 mars 2014 dans la salle des conférences et des spectacles par le recteur Anaclet Fomethe. Dans une ambiance de fête et de réflexion, les femmes de la cité des savoirs se sont mobilisées pour la circonstance. Dans son allocution de bienvenue, Mme le Pr. Isabelle Marthe Abolo Edande, secrétaire générale et présidente de l’organisation à l’UDs, a présenté l’état d’esprit de ses « troupes ». Cette année, l’on note un engouement extraordinaire des femmes à participer à la fête. Cet engouement est probablement synonyme de prise de conscience pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, principal point d’ancrage du thème de cette édition.

Entouré de Mama SG (à gauche) et de la présidente des femmes (à droite), le Recteur présente le pagne de la célébration
Entouré de Mama SG (à gauche) et de la présidente des femmes (à droite), le Recteur présente le pagne de la célébration-

Dans son discours d’ouverture, le Pr Anaclet Fomethe, a montré la place déterminante qu’occupe la femme dans la société camerounaise et à l’Université de Dschang en particulier. La femme est le fondement de la société et cela mérite que l’on lui donne la place qui lui revient, a-t-il rappelé. A l’UDs, elles sont désormais environ 100 enseignantes et 250 personnels d’appui. Elles y ont ainsi depuis longtemps dépassé la masse critique minimum – 33% selon la politologue danoise Dhalerup – qui leur permet de sentir qu’elles ne sont plus marginalisées. Cette situation, déjà satisfaisante, est appelée à évoluer positivement.

Les hommes accompagnent les femmes pour l'événement
Les hommes accompagnent les femmes pour l'événement

Il y a donc lieu, d’encadrer les femmes et les filles pour l’excellence. Pour M. le recteur, le thème « défis et réalisation des OMD de la femme et de la jeune fille » est fort révélateur de cette préoccupation primordiale pour la société. Les femmes doivent contribuer à la consolidation des acquis de la gouvernance universitaire en relevant les défis de l’employabilité des produits de l’UDs. Le recteur a révélé que l’institution est en train de réfléchir sur la possibilité d’instituer un prix d’excellence pour encourager la jeune fille à saisir les opportunités qui s’offrent à elle pour mieux participer à l’objectif d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.

 

Le recteur a terminé son intervention par la présentation du pagne et du modèle officiel de l’accoutrement pour les femmes de l’université. L’institution a acheté environ 500 pagnes gratuitement offerts non seulement aux femmes, mais aussi à une centaine d’hommes qui les escortent naturellement. Les parures accompagnant ces pagnes ont également été présentées par Mme le secrétaire générale. Cette phase de la cérémonie a été ponctuée par un tonnerre d’applaudissements et, par la suite, une salle surchauffée au rythme bikutsique sous la belle mélodie historique du Richard Band de Zoétélé baptisée « Evénement ».

Pour donner plus de faste à la fête en 2014, la communauté universitaire a été invitée à participer à toutes les activités au programme. Celui-ci prévoit le mardi 04 mars une formation avec un expert sur la culture des champignons, pommes de terre, plantains etc.; une rencontre sportive le mercredi 05 mars ; une table ronde sur le thème « Défis et réalisation des OMD de la femme et de la jeune fille » ce même jour, suivie d’une conférence sur « Stratégie de lutte contre les violences faites aux femmes dans le Département de la Menoua » à la Mairie de Dschang ; une journée gastronomique suivie d’une soirée culturelle le 06 mars. Toutes ces activités connaitront leur point de chute avec le défilé le 08 mars 2014 à la place des fêtes de Dschang. Pour un retour au calme bien mérité, le recteur a prévu un cocktail dinatoire au Restaurant A de l’UDs au soir du 08 mars. Ce sera l’apothéose.

Marius M. FONKOU
Dschang, 04/03/2014 – UDs/SIC.
Université de Dschang

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami