Illustration

Le Cameroun veut ratifier trois conventions de l'OIT

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Des avant projets de lois portant sécurité sociale, mise en valeur des ressources humaines, et travailleurs domestiques, ont été évalués lundi à Yaoundé par le comité chargé de la ratification.

Le comité chargé de la ratification des conventions de l'Organisation internationale du travail (OIT) s'est réuni lundi, 20 juillet 2015 à Yaoundé, pour évaluer et valider des avant projets de lois devant habiliter le chef de l'Etat à ratifier trois conventions de l'OIT.

Il s'agit notamment des conventions N°102 sur la sécurité sociale, N°142 relative à la mise en valeur des ressources humaines et surtout le N° 189 sur les travailleurs domestiques. Ces trois conventions, qui tiennent lieu d'instruments juridiques et de normes internationales, ont été examinés par le comité en vue de la transmission de la mouture finale au parlement pour examen, dernière étape avant la proposition de ratification au président de la République. Objectif visé, favoriser le travail décent, consolider la protection sociale et la création d'emplois durables et productifs, et rétablir les conditions de travail équitables pour tous.


© Droits réservés

Les travaux étaient présidés par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona. A l'occasion, des experts ont été mobilisés au Cameroun pour la production des études dites de «ratificabilité» de ces conventions, en particulier celle portant sur la sécurité sociale et celle relative à la mise en valeur des ressources humaines.

La convention sur la sécurité sociale est un élément essentiel de la modernisation du système de sécurité sociale, tandis que la celle portant valeur des ressources humaines établit les conditions du développement des politiques et programmes de formation professionnelle étroitement liés à l'emploi. S'agissant de la convention sur les travailleurs domestiques, elle est aussi importante dans la mesure où les travailleurs domestiques constituent un grand nombre dans le secteur informel, secteur qui mérite, autant que les autres, une protection sociale.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles