Illustration

Les enseignants décrètent une grève générale illimitée

News Actualité  Gabon
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Ils réclament leurs postes budgétaires, la mensualisation de la Prime d'incitation, le versement des arriérés de salaires et l'épuration des primes de surveillance des examens d'Etat.

La Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (Conasysed) du Gabon, principal syndicat de l'éducation nationale, ont décidé hier lundi 29 septembre 2014, jour de la rentrée scolaire, d'entamer une grève générale illimitée.

Les enseignants membres reprochent, au cours d'une assemblée générale, au gouvernement de ne pas respecter et appliquer les engagements pris lors des précédentes négociations de décembre 2013.

"Nous ne voulons pas de l'argent, mais nos postes budgétaires que les engagements soient respectés", a déclaré Louis Patrick Mombo, modérateur de la Conasysed.

Près de 2.000 enseignants du prés-primaires recensés dernièrement par leur tutelle sont en poste depuis 15 ans et sans salaire.

Ils ne perçoivent que 80.000 FCFA (environ 160 Usd) comme pré- salaire. Ils exigent notamment la mensualisation de la Prime d'incitation à la fonction enseignante (Pife). Cette prime est normalement payée une fois l'année au mois de mai. Les enseignants veulent cependant la percevoir désormais à la fin de chaque mois.


© Droits reservés
Les enseignants gabonais réunis au sein de la Conasysed

La Conasysed réclame également le versement des arriérés de salaires des certains enseignants en fonction depuis plus de dix ans et l'épuration des primes de surveillance des examens d'État.

Lire la suite...

Journal du Cameroun

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami