Illustration

Niari- éducation : de nombreux dégâts à Dolisie suite à l’annulation des épreuves du BAC 2015

News Actualité  République du Congo
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Suite à l'annulation du Baccalauréat de juin 2015, pour causes d'irrégularités dues à une fraude à grande échelle des matières, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Hellot Matson Mampouya, a annoncé à la presse la publication, dans les heures qui suivent, d'un nouveau calendrier pour une session de remplacement.

Hellot Matson Mampouya a animé un point de presse à son cabinet ce 05 juin 2015. Voici un extrait de ses propos. « (…) Comme vous le savez bien, le baccalauréat session de juin 2015 a bel et bien démarré sur l'ensemble du territoire national depuis le mardi 2 juin. Ce baccalauréat qui a connu une préparation matérielle et technique tout à fait irréprochable a, dans son déroulement, connu quelques irrégularités graves qui ont entraîné l'interpellation cette nuit du Directeur des examens et concours (DEC) par les services de sécurité pour des raisons d'enquête. Il est évident qu'il a été observé que les sujets se sont retrouvés sur la toile, publiés sur Internet et la comparaison avec les sujets devant être soumis aux candidats le lendemain a relevé- de manière ahurissante- que les sujets étaient identiques.

À partir de ce moment-là, nous avons estimé qu'il était irresponsable de laisser poursuivre normalement un examen qui se déroulait avec autant d'irrégularités. Et, pour des raisons de crédibilité, nous avons décidé d'annuler cette session (…).

Mais, cela ne signifie en rien que c'est une année blanche. Cela veut tout simplement dire que nous allons publier dans les heures qui viennent, en tout cas très rapidement, un nouveau calendrier pour la session de remplacement. »

La Rédaction - Agence d'Information d'Afrique Centrale
Légendes et crédits photo : Le ministre Hellot Matson Mampouya/ photo DR

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami