Illustration

« Nous espérons créer plus de 250.000 emplois nouveaux »

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Dans son discours à la jeunesse du 10 février 2014, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a principalement mis l’accent sur les perspectives d’emploi des jeunes. 

Trois ans après le 10 février 2011, date à laquelle le chef de l’Etat camerounais avait annoncé le recrutement de 25.000 jeunes à la fonction publique, Paul Biya revient avec des perspectives d’emplois pour les jeunes dans son allocution prononcée hier 10 février 2014, en prélude à la fête de la jeunesse qui sera célébrée ce 11 février. A la différence du message du 10 février 2011 qui engageait la Fonction publique, le président de la République compte cette fois sur le secteur privé pour absorber les jeunes à la recherche de l’emploi. Il a tenu à présenter un bilan, jugé positif, de l’année écoulée. Pour 2013, a-t-il expliqué, « les prévisions de création d’emplois étaient de l’ordre de 200.000. Les créations effectives ont été supérieures de 12 % environ et ont atteint un chiffre proche de 225.000. Les entreprises privées des différents secteurs d’activité, à elles seules, ont créé 165.000 emplois. Pour sa part, l’Administration, à travers ses divers démembrements, en a créé 60.000. ». Pour l’année 2014, le chef de l’Etat annonce la création de 250.000 emplois nouveaux. « Cette vision des choses, procède d’une analyse raisonnable de la situation de notre économie. Celle-ci devrait progresser au rythme d’environ 5% », argumente-t-il. Dans son Document de stratégie pour la croissance et l’emploi, phase 2010-2020 de sa vision d’être un pays émergent à l’horizon 2025, le Cameroun table en effet sur un taux de croissance de 5,5% en moyenne. Toutefois, dans un rapport présenté par le Fonds monétaire international en novembre 2013, l’organisation avait fait remarquer que le Cameroun a réalisé un taux de croissance de 4,7% en 2013.Indiquant par là qu’il faut davantage d’efforts pour atteindre les 5% escomptés.

 
© PRC 
le chef de l'Etat appelle les jeunes à faire preuve davantage preuve de morale publique.  

50 ans après l’indépendance et la Réunification

Evoquant les initiatives gouvernementales pour l’année écoulée, le président de la République a salué le travail accompli par le Programme d’appui à la jeunesse rurale et urbaine (Pajer-U) qui aurait contribué à la création de 1000 emplois en 2013 mais également l’Agence du service national de participation au développement qui a formé 6000 jeunes volontaires. D’autres annonces ont été faites dans le discours du chef de l’Etat à l’instar de la date de la célébration du cinquantenaire de la Réunification du Cameroun, attendue depuis 2013. Paul Biya a indiqué que ce sera « dans quelques semaines ». Le président de la République en a profité pour appeler les jeunes à manifester certaines valeurs : la morale publique en baisse « dans notre pays » ; l’attachement aux règles de la démocratie. Rappelant l’engagement de certains jeunes camerounais en 1950-1960 pour l’indépendance et la Réunification du territoire, Paul Biya a indiqué la voie qu’il juge pertinente pour les jeunes en 2014. Aujourd’hui, a-t-il relevé, « les enjeux sont d’une autre nature. L’engagement que je vous demande ne requiert pas le sacrifice de votre vie. Il n’en reste pas moins essentiel. Il s’agit pour notre pays d’accéder à un niveau de développement tel que chaque Camerounais puisse vivre honorablement de son travail, élever dignement ses enfants, être logé décemment et protégé contre la maladie. » Nul doute que ce message sera diversement apprécié par ses destinataires. 

Télécharger le discours du chef de l’Etat

Eugène C. Shema - Journal du Cameroun

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami