Illustration

OMD : un sommet mondial dédié à l’éducation pour tous à Oslo en Norvège

News Actualité
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Plusieurs dirigeants du monde se sont réunis entre du 6 au 7 juillet dans la capitale norvégienne, en vue de renforcer le financement national de l'éducation pour tous dans les pays en développement. A cinq mois de l'échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la note du Congo dans ce domaine est satisfaisante.

L'objectif de cette rencontre de haut niveau, à en croire, le président rwandais Paul Kagame et le Premier ministre de la Norvège, Erna Solberg, qui assurent la présidence du groupe de mobilisation pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), est de « relancer les efforts internationaux pour atteindre les nouveaux objectifs de l'ONU en matière de développement ».

L'éducation pour tous est l'un des objectifs majeurs du Millénaire pour le développement selon la feuille de route mondiale. Durant ces cinq dernières années, le Congo a fait un progrès important pour assurer une couverture éducative à toutes les couches de la population nationale, notamment au niveau du fondamental 1 et 2. Le taux d'accès à l'éducation au Congo est supérieur à 90%, selon les chiffres officiels de l'année dernière. Ce résultat surclasse les données du PNUD de 201, dont le taux d'achèvement du primaire a atteint 85,32% en 2011, contre 67,65% en 2005.

Cependant, les problèmes liés à la qualité de l'enseignement dans ce pays restent d'actualité et un réel défi à relever dans le futur proche (à savoir, l'agenda pos-2015). Selon un dernier rapport de l'ONU sur la qualité de l'éducation au monde, le Congo occupe le 140è rang sur 187 pays enregistrés. Mais cette remarque ne remet pas en cause les efforts jusque-là abattus par le Gouvernement congolais. Dès lors qu'on sait qu'après la dégradation du système éducatif entre 1990 et 2005, le Taux net de scolarisation (TNS) a connu une progression fulgurante « en passant de 86,8% en 2005 à 89,5% en 2011, soit un gain de 2,7 points pour cette période », selon la même source.

En attendant Addis-Abeba puis New York

L'échéance des OMD2 est prévue pour fin 2015. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui a pris part au sommet aux côtés des chefs de Gouvernement et des ministres d'une quarantaine de pays, des directeurs d'organisations internationales et des défenseurs mondiaux du droit à l'éducation, a appelé les dirigeants de la planète à tout mettre en œuvre en vue de rattraper les retards constatés. L'urgence, selon Ban Ki-moon, est de faciliter « l'accès universel à l'éducation primaire et la qualité de l'école ».

Outre la mobilisation de ressources, d'autres sujets importants tels que l'éducation des filles, l'éducation lors des crises et des conflits, la qualité et les acquis de l'éducation ont fait l'objet des discutions. Les conclusions d'Oslo seront mises à profit lors de la Conférence internationale sur le financement du développement à Addis-Abeba du 13 au 16 juillet et du sommet de l'ONU en septembre, où les nouveaux objectifs de développement durable vont être adoptés.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami