Illustration

Start-ups: la grande effervescence

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Start-ups: la grande effervescence

Responsive image

Josy MAUGER | 22-05-2017 06:10

Près de 40 promoteurs ont exposé leur potentiel au forum international du numérique qui s'est achevé mercredi à Yaoundé.

Ils sont exactement 39 jeunes promoteurs de start-up venus exposer leur potentiel et savoir-faire au forum international sur l'économie numérique organisé du 15 au 17 mai dernier à Yaoundé.

Emile Cédric Evouna Bindzi, et ses quatre amis, ont mis sur pied la boîte postale mobile (BPM). Une application permettant d'envoyer et de recevoir des colis via le téléphone portable, avec livraison à domicile. « Les informations arrivent dans notre serveur et nous envoyons un agent récupérer le colis que nous acheminons à destination », explique Emile Bindzi. La valeur ajoutée ici c'est que le client ne se déplace plus, l'agent se chargeant de tout. Mais pour le moment, « on attend l'agrément du ministère des Postes et Télécommunications », indique le promoteur qui estime ses besoins à 5 millions de F.
Bien que l'application Amigoo ne soit pas encore complètement assise, Yvon Fanfe-De-Takou, son promoteur, a commencé à déployer le service. Cette plateforme de covoiturage met en relation les chauffeurs de voitures personnelles et les passagers désirant voyager dans la même ville. « Lorsqu'un conducteur voyage, il crée son compte, déclare sa voiture et poste son déplacement dans l'application, ainsi que le nombre de places et le prix du siège», précise le promoteur. De son côté, le passager donne les informations sur son voyage. « Si tout est validé, il paie son voyage via le service mobile », ajoute Yvon Fanfa-De-Takou. Une dizaine de passagers et de chauffeurs ont déjà effectué ce type de trajet. Mais les difficultés demeurent. Les financements et surtout la réticence des passagers à adopter ce style de voyage.

L'agriculture n'échappe pas au numérique. Au contraire, pour se développer, ce secteur a besoin de l'Internet afin que les agriculteurs se forment et s'informent. C'est dans ce domaine qu'Aurélien Bieleu Konnang, promoteur et fondateur d'Africa corporation développe sa start-up. L'application est une sorte de service agricole fournissant des informations sur la publicité et la vente agricole. « Elle répond à un certain nombre de questions que se posent les producteurs. Notamment où acheter du matériel, des engrais de qualité. Comment améliorer sa productivité, etc. », affirme le jeune homme.

Source : http://www.cameroon-tribune.cm/articles/8689/fr/start-ups-la-grande-effervescence

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami