Illustration

Technologie : La cyber-tricherie en plein expansion

News Actualité
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Les techniques de triche sont plus connectées que jamais. Smartphones, montres intelligentes…, le cauchemar des surveillants prend une tournure considérable, grâce aux avancées technologiques.

Quelques gadgets de la tricherie en high-tech

- Les Smartphones

Le Smartphone est aujourd'hui l'accessoire favori des tricheurs au bac. Texto à un ami, leçons recopiées dans le module de notes ou prises en photo, recherche sur Google pendant la pause-pipi, les téléphones portables connectés à internet offrent des dizaines de fonctionnalités pour celui qui a fait des impasses. À tel point que certains centres d'examen sont désormais pourvus de dispositif de détection de téléphones, naturellement bannis des salles d'examen.

- L'oreillette Bluetooth

Pour pouvoir téléphoner en ayant les mains libres, les oreillettes Bluetooth nous facilitent grandement la vie. Munis d'une oreillette, le tricheur se fait souffler les réponses par un complice. Alternative plus discrète encore, il peut se combiner avec le stylo MP3 sur lequel les leçons ont été enregistrées à l'avance.

- Smart Watch, la montre intelligente

Mieux que le Smartphone, la montre connectée. C'est un moyen discret pour échanger des informations avec l'extérieur. Les montres deviennent des mini-Smartphones, permettant de faire des photos, des vidéos, et de communiquer par Bluetooth.

- La calculatrice trafiquée

Un jeune internaute a mis au point une calculette programmable dans laquelle ont été introduites des antisèches au format numérique. On trouve des logiciels qui permettent de transférer des cours entiers, voire des photos, depuis un ordinateur.

Élaboré à l'avance, les sujets des examens sont quelques fois à la merci des cyber-tricheurs, malgré les dispositions prises. Bien que sanctionnés, ces derniers ne cessent de multiplier des méthodes pour arriver à leurs fins.

Il sied de rappeler que les candidats, en cas de fraude, sont passibles d'1 à 5 ans d'interdiction aux examens.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami