Illustration

Université de Douala: L’ex recteur et quelques responsables sanctionnés pour mauvaise gestion

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
1 réaction
Annonce Google

Il est reproché au Pr Bruno Bekolo Ebe 27 fautes de gestion et débiteur de plus de 2,4 milliards de Fcfa. D’autres responsables véreux sont épinglés par le Consupe. 

Plusieurs responsables de l’université d’Etat de Douala, située dans la métropole économique du Cameroun, ont été lourdement sanctionnés au terme de décisions rendues publiques mardi par le Conseil de discipline budgétaire et financier (CDBF) du Contrôle supérieur de l’Etat (CONSUPE) qui les poursuivait dans 19 affaires liées à leur mauvaise gestion pendant la période 2007-2010. Leurs forfaits, apprend-on, ont causé un préjudice de quelque 2,851 milliards FCFA à l'institution à travers notamment des paiements multiples, des primes indues, la surfacturation, des prestations fictives, l'attribution de marchés à des entités non agréées ou encore le non reversement des impôts et taxes à travers des retenues à la source.

En tête de ces gestionnaires véreux, se trouve l'ex-recteur Bruno Bekolo Ebe, coupable à lui seul de 27 fautes de gestion et reconnu débiteur de plus de 2,4 milliards FCFA au préjudice de cette université. En dehors de cette somme à rembourser, il devra payer une amende de 2 millions FCFA assortie d'une déchéance de 5 ans pendant lesquelles il ne pourra occuper aucun poste de responsabilité au sein de l'administration publique. 

Bruno Bekolo Ebe, limogé début juillet 2012, fut à la tête de l'université de Douala pendant 9 ans et, avant sa déchéance, fut au cœur d'une scabreuse affaire de suicide de son cadet, Luc Macaire Ebe, qu'il avait fait nommer comme contrôleur financier de l'institution. Avant son acte fatal, ce dernier avait été interpellé pour le détournement de près de 850 millions FCFA.

En deuxième place des responsables frappés par le CDBF du CONSUPE, on retrouve l'ex-adjoint de M. Bekolo Ebe, Georges Emmanuel Ekodeck, qui a entre autres été reconnu débiteur de la somme de 2,6 millions FCFA au préjudice de l'université de Douala.

Journal du Cameroun

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

1 réaction
Tchamson
M. Bekolo Ebe, l'ex-adjoint et bien d'autres devront être en prison car en tant que Etudiant de cet université sous leur règne j'ai énormément souffert car ils n'y a avait pas de salle d'étude, ni les relevés de note disponibles car pas de logiciel fiable pendant qu'ils se réjouissaient de nos dus. Merci beaucoup......
Annonces contextuelles