Illustration

Consécration: De l’académie à la politique

News Sur les Campus  Dschang, Ouest, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

La cérémonie de présentation des vœux au recteur de l’Université de Dschang, le Pr. Anaclet Fomethe, le 04 février 2014, a été une occasion de célébrer les succès engrangés par des membres de la communauté universitaire en 2013. Au-delà des lauriers consacrant des activités académiques et péri académiques, certains succès, notamment sur le terrain politique, méritent d’être relevés. Comme l’a affirmé Mme le secrétaire général, Pr. Marthe Isabelle Abolo Edande dans son discours, les joies sont plus nombreuses en 2013, davantage denses et comparativement plus intenses que les peines. C’est cela qui permet, selon elle, de voir comment nous cheminons à notre manière sur les sentiers du développement. S’il fallait citer les succès, toute une journée ne suffirait certainement pas, a-t-elle affirmé. C’est pourquoi elle s’est arrêtée à quelques symboles illustratifs.

A tout seigneur tout honneur, à qui viendrait-il à l’esprit d’oublier l’ascension fulgurante de SE Francis Nkwain, ci-devant Président du Conseil d’Administration de l’UDs, que le chef de l’État a élevé à la dignité sénatoriale ? Celui qui était encore PCA au 02 février 2014 est rentré dans l’histoire comme l’un des 30 parlementaires à qui le Président de la République a fait confiance pour siéger aux côtés des 70 sénateurs élus afin de constituer le tout premier Sénat de l’histoire du Cameroun.

D’autres hauts responsables de l’Université de Dschang ont suivi les pas du PCA. Ainsi en est-il de Mme le Pr. Laure Pauline Fotso, désormais honorable, qui est devenue députée de la nation, élue dans la circonscription électorale du Koung-Nkhi. Cette position de parlementaire dans la chambre basse que constitue l’Assemblée nationale – le PCA étant parlementaire dans la chambre haute qu’est le Sénat – est à la fois un laurier et un positionnement de l’Université de Dschang dans la prestigieuse instance où l’on élabore, entre autres activités, les lois qui régissent la vie de la nation.

Comment négliger dans cette vague de mobilités socioprofessionnelles, ceux qui sont allés à la conquête des conseils municipaux un peu partout à travers le pays ? Parmi les maires, adjoints et grands conseillers, l’on peut citer les belles performances de Mme le Pr. Kabeyene Beyala Kamgang Véronique, Directeur des affaires académiques et de la coopération, le Dr. Temgoua Émile, Vice-Doyen chargé de la scolarité à la Faculté d’agronomie et de sciences agricoles, le Dr. Jacques Bipele, enseignant à la Faculté des sciences juridiques et politiques, le Dr. Nguihe Kante Pascal, enseignant à la Faculté des sciences juridiques et politiques, etc. Les conseillers municipaux, eux, sont bien nombreux…

Des félicitations leur ont été adressées en espérant qu’ils sauront mettre leurs savoir-faire multidimensionnels au service des communes et qu’ils travailleront dans le sens de faire bénéficier à l’université des opportunités qu’ils trouveront sur leur chemin. Car, il faut bien le dire, c’est de l’université que leur visibilité s’est consolidée ; à l’université les retombées de cette visibilité doivent aussi se ressentir.

Université de Dschang 2014

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami