Illustration

UDs avec la diaspora scientifique: Une réflexion sur le co-développement du Nord et du Sud

News Sur les Campus  Dschang, Ouest, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

L'un des points d'ancrage de la visite des universitaires camerounais en Belgique a été la rencontre avec la diaspora camerounaise. Celle-ci formerait la plus grande communauté étrangère, avec environ 12 000 personnes, après le Maroc et la République Démocratique du Congo. Toute la diaspora camerounaise n'était pour autant pas concernée ; seule celle engagée dans la formation, la recherche et l'appui au développement était intéressée. Environ 200 « scientifiques » camerounais de Belgique ont ainsi pris part à l'échange qui portait, entre autres, sur les synergies nécessaires au co-développement du Nord et du Sud dans le secteur de l'enseignement supérieur.

La délégation camerounaise a appris que les efforts de formation déployés par les universités camerounaises étaient appréciés par cette diaspora, contrairement à l'idée que l'on se fait souvent d'elle, à savoir qu'elle est formée d'un faisceau d'opposants au pouvoir en place embusqués à l'étranger. Cela étant, ces derniers n'ont pas manqué de poser des questions éminemment politiques, n'ayant pas grand-chose à voir avec l'université. Ainsi en est-il des interrogations relatives au vote de la diaspora et à la double nationalité. Tout s'est passé dans le calme, la délégation camerounaise ayant présenté les dispositions prises pour accueillir la diaspora scientifique au pays, à condition qu'elle-même y contribue. En somme, il a été question de réfléchir d'une part sur la manière dont les universités camerounaises pourraient bénéficier de la richesse intellectuelle de cette diaspora et, d'autre part, de la façon, pour celle-ci, de donner un meilleur sens à sa participation au développement de la Belgique et du Cameroun.

Université de Dschang

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami