Illustration

Université de Soa : des prêtres exorcistes pour libérer Soa

News Sur les Campus  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans les mini-cités de Soa le mois dernier. Un cadre de la présidence de la République (dont nous taisons le nom volontairement), a perdu l’usage de la parole après avoir avalé du sang humain mélangé à du vin rouge.

Universite-de-Yaounde-II

Plusieurs jours après cette scène quelque peu insolite, les habitants de cette ville universitaire n’en reviennent pas. Autrefois ville paisible, Soa est aujourd’hui la Mecque de toutes les sectes. Les populations réclament à cor et à cri l’arrivée d’un prêtre exorciste pour purifier Soa. Selon des informations reçues à bonne source, ce cadre de la présidence de la république s’est rendu à Soa pendant les fêtes de fin d’année pour passer les moments inoubliables avec sa maîtresse. Une fois sur les lieux, il lui sera servi un plat de poulet arrosé d’un  verre de vin rouge dans lequel sa maîtresse membre d’une secte y amis du sang humain.

Une fois le verre vide, ce dernier s’aperçoit que le vin avait un goût quelque peu salé et sa saveur semblable à cette du sang humain. Il va dans un premier temps apprécier le vin avant de demander à sa dulcinée où elle l’avait acheté. Elle va lui apprendre que ce vin est spécial dans la mesure où elle l’avait acheté pour consolider leur relation mais surtout pour qu’il fasse son entrée dans le cercle vicieux de la grandeur. Pas suffisamment clair dans sa tête, il va insister sur sa provenance, sa compagne va donc lui avouer qu’il fait désormais parti de la secte et que c’est de la même façon qu’elle s’est aussi retrouvée dans le pétrin.

Et que puisqu’il est déjà membre de la famille, elle va lui donner la liste complète des personnalités de la République qui sont membres de cette secte. Comme dernière recommandation, elle va lui dire qu’il est interdit de raconter cela à une personne étrangère à leur cercle, sinon il deviendra muet.

Après cette révélation, l’homme va entrer dans un coma pour n’en ressortir qu’aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé. Il avait malheureusement perdu l’usage de la langue. Ce n’est qu’à travers les écrits qu’il va raconter sa mésaventure à sa famille qui était à ses côtés. Sa maîtresse étudiante, s’est évanouie dans la nature ?

Le pauvre homme est la grande curiosité dans sa famille car naturellement bavard, il est devenu du jour au lendemain sans verbe, se contentant d’exprimer ses points de vue sur papier. Il se raconte de ce côté de Soa que la quasi-totalité des étudiants qui résident dans les mini-cités huppés sont membres des sectes.

Et que c’est d’ailleurs leurs membres qui auraient selon les informations non encore officielles, financé la révolte qui a conduit à l’éjection de l’ancien recteur le Pr Jean Tabi Manga qui avait engagé une guerre sans merci contre les sectes qui ont le vent en poupe à Soa. Avec son départ, c’est la guerre froide qui est maintenant ouverte et le nouveau recteur Oumarou Bouba aura fort à faire avec ces sectes qui se positionnent désormais comme des acteurs incontournables dans cette ville universitaire.

L’ORPHELIN

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami