Illustration

Communiqué de l'African Innovation Foundation

News Communiqué de presse  Afrique
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

« African Law Library » (bibliothèque africaine de lois) / Communiqué de l'African Innovation Foundation.

L'African Innovation Foundation, www.africaninnovation.org, est une fondation de l'innovation en Afrique. Son but premier est d'encourager et soutenir l'innovation sur le continent africain. Elle se définit comme un modèle de fondation africaine, nouvelle génération, axée sur la mobilisation de l'innovation sur le continent, avec comme finalité un avantage bénéfique pour tous aussi bien au niveau personnel, culturel qu'économique. Les projets de cette fondation visent à stimuler et à encourager les perspectives africaines dans les industries émergentes et diverses disciplines.

L'une des actions majeures du fondateur de l'African Innovation Foundation, Monsieur Jean-Claude Bastos de Morais, fut la création en 2012 d'une vaste plateforme en ligne dénommée « African Law Library » (bibliothèque africaine de lois, www.africanlawlibrary.net) qui est la bibliothèque numérique de droit africain et de gouvernance, avec comme but principal de couvrir tous les aspects du droit en Afrique recouvrant la sphère nationale et locale. Travail titanesque, avec une couverture sur l'ensemble des pays africains, axé sur plusieurs aspects du droit, ceci dans un très grands nombre de langues !

L'« African Law Library », www.africanlawlibrary.net, est donc une bibliothèque en ligne gratuite sur le droit africain et la gouvernance. Elle répond à un besoin de justice et d'équité en matière de droit et offre à tous ceux qui sont confrontés à des questions de droit la possibilité d'acquérir l'information adéquate. Elle vise également à renforcer le programme d'intégration juridique du continent et à rendre réel l'avancée vers une croissance durable.

L'une des innovations en la matière de l'« African Law Library » est d'abriter du contenu lié au droit et à la gouvernance, avec bien sûr un accent sur le droit des affaires OHADA et une prise en compte du droit coutumier, en minimisant les documents émanant des systèmes juridiques de l'ère coloniale. La transversalité s'opère avec les institutions régionales et internationales, les contributeurs individuels, sur la base de référentiels juridiques et pertinents, ceci en accès libre. On y dénombre plus de 70 mille documents, avec la possibilité d'accéder à 31 revues juridiques à contenu pertinent sur l'Afrique, le tout consultable par sujet, mot-clé, titre, etc.

Ce défi réalisé par un digne fils d'Afrique, Monsieur Jean-Claude Bastos de Morais, précité, montre l'immensité des travaux à réaliser en matière de droit africain.

La Fondation remercie le site www.ohada.com de lui permettre de faire la promotion l'« African Law Library ».

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Madame Nathalie Kemadjou, Diplômée de l'ESSEC, Représentante Swisscham-Africa
Email : aquasapientiae@hotmail.com
Tel. : +33 (0)6 32 36 70 97

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami