Bougoudoum: Un malfrat camerounais décapité au Tchad

News Faits Divers  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Valamdou Guinedè était accusé de vol par ses complices. 

Valamdou Guinedè, camerounais d'origine, a été décapité à la machette le 30 janvier 2014 à Garni, village situé dans la préfecture de Gounou-Gaya au Tchad. 

Depuis bientôt cinq ans, celui-ci officiait comme receleur pour le compte d'un gang tchadien spécialisé dans le vol du bétail. Les bites volées au Tchad lui étaient remises à Bougoudount, à 60 km environ au sud-est de Yagoua pour être vendues sur le marché camerounais, notamment à Gobo, Yagoua, Moulvoudaye ou Bogo. 

Sauf que depuis quelques temps, la bonne entente entre les malfrats tchadiens et leur complice camerounais s'est détériorée. Les Tchadiens reprochaient à leur partenaire de dissimuler le produit de la vente de neufs bœufs qui lui avaient été remis il y a quelques semaines. Ils lui ont donc tendu un piège en l'invitant à venir récupérer trois nouveaux bœufs à Garni. 

Valamdou Guinedé s'y est immédiatement rendu au lieu du rendez-vous et est tombé ainsi dans l'embuscade qui lui a été tendue. Sans autre forme de procès, le receleur a été ligoté et tué à coups de machette. 

Mise au parfum de l'affaire, la famille du défunt s'est rendue au Tchad, Sur place, elle a été sommée de verser d'abord la somme de 100.000 FCFA pour rentrer en possession de la dépouille.