Des braqueurs déguisés en « femme enceinte », braquent et violent une Jeune fille

News Faits Divers  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

«C’est la gentillesse de ma mère qui m’a tuée»! Arlette T., étudiante de 22 ans, ne s’est pas encore remise de son traumatisme. Elle a été violée par un homme déguisé en femme enceinte et placé en bordure de route, dans la nuit de samedi dernier sur l’axe Yaoundé-Nsimalen. Le violeur, d’après la victime, était vêtu d’une longue robe qui laissait apparaître un imposant ventre, tel une femme à terme. Son visage et son menton rugueux dissimulés dans un foulard. L’air affaibli et en détresse, comme une femme en travail à la recherche d’un secours, le violeur a stoppé le véhicule dans lequel se trouvaient Arlette T. et ses parents.

Face à l’insistance de sa mère se disant «touchée et peinée de voir une femme qui va donner vie en bordure de route», le père décide de s’arrêter pour porter secours à la «femme enceinte». Celle-ci dévoile son vrai visage en tirant un long couteau de sa robe bourrée d’habits faisant le gros ventre. Entre-temps, deux de ses complices ont surgi. Ils ont maintenu en respect et dépouillé les parents d’une somme de 150.000F, des bijoux et des téléphones portables, pendant que la «femme enceinte» abusait de la jeune fille. Les bandits ont fondu dans la nature après leur forfait. La famille a déposé une plainte contre inconnus à la gendarmerie et une enquête a été ouverte.

Annonces contextuelles