Grande criminalité: Trois dangereux braqueurs dans les filets de la police à Yaoundé

News Faits Divers  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

C’est grâce à la sagacité et au savoir-faire du commissaire principal Ngoe Evelyn Besumbu et ses hommes, que ce gang spécialisé dans les agressions nocturnes à bord des taxis et dans les hold-up a été mis hors d’état de nuire. 

La bande du repris de justice Nkolo Ekwelle, chef de gang, ne sèmera peut-être plus jamais la terreur dans la cité capitale. 

En effet, les trois dangereux bandits ont été présentés aux populations, par les éléments du commissariat central N°2 sis au quartier Tsinga ici à Yaoundé, hier lundi 10 mars 2014 autour de 11 heures. 

Selon les sources policières, et alors que l’enquête suit encore son cours, l’exploitation des brigands auraient déjà permis de récupérer deux véhicules volés. En attendant l’arrestation des receleurs qui seraient au nombre de trois, d’après les mêmes sources, les présumés voleurs devraient être présentés au procureur de la république dans un délai maximal de 72 heures. 


Le film de l’arrestation 

Dans la nuit du 04 au 5 Mars 2014 autour de minuit, M. Ibrahim Ismaila un chauffeur de taxi fait son ramassage comme à l’accoutumée. 

Arrivé à quelques encablures du carrefour Madagascar, il est stoppé par Nkolo Ekwelle qui lui donne la destination suivante « foire de Tsinga » en disant qu’ils sont trois. Pris de panique, le taximan décline l’offre. Aussitôt, il se dirige vers le lieu-dit Flamenco et alerte la patrouille de police 823 conduite par le CPP Ngoe Evelyn Besumbu. 

Dés lors, un stratagème est mis sur pied par le commissaire et ses hommes, en vue de traquer lesdits brigands. C’est sur ces entrefaites, qu’il est demandé au taximan de retourner sur les lieux. Le faisant, il est suivi par une voiture banalisée où se trouvent les policiers fortement armés. 

Retrouvé en ces mêmes lieux, le bandit de grand chemin donna une autre destination, « Carrefour Mec », plutôt que « foire Tsinga », c’est alors qu’il fut invité à prendre place à bord du véhicule. Quelques mètres plus loin, ses acolytes Onanina et Medjiadja l’y ont rejoins. 

Une dizaine de minutes environ, plus tard. Profitant des ténèbres, à quelques encablures du camp sic Melen, le chef de gang Nkolo va formuler le vœu d’uriner. Dés que le taximan eût garé pour lui permettre de se mettre à l’aise, celui-ci va aussitôt le menacer à l’aide d’un poignard, pendant que ses acolytes essayeront de prendre le contrôle du taxi. C’est alors que surgira la voiture banalisée et des minutes après, la patrouille, d’où bondiront des policiers armes aux poings.

1 réaction
Georges Potch
un grand bravo à nos valeureuse force de l'ordre
Annonces contextuelles