Mésentente à Edéa: Corps introuvable à la morgue

News Faits Divers  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Les membres de la famille n'ont pas retrouvé la dépouille de leur proche à l'hôpital régional d'Edéa. 

La levée de corps d'Agaram Boumsong, 48 ans, n'a pas eu lieu comme prévue à la morgue de l'hôpital régional d'Edéa, vendredi 7 mars 2014, La femme, les enfants du défunt et des membres de la famille n'ont pas trouvé le corps du disparu. D'après des informations recueillies par le Jour, cette disparition a été constatée aux environs de 40 heures. «On avait déjà préparé le cercueil, les vêtements et autres accessoires du mort pour l'habiller. On a fouillé toute la morgue sans succès. Le corps d'Agaram Boumsong ne s'y trouvait pas», rapporte un proche. D'après lui, c'est le sieur Nolla, frère aîné du disparu, qui avait été chargé de déposer le cadavre de son cadet à la morgue de cette formation hospitalière. 

En effet, après le décès d'Agaram Boumsong survenu le 27 février 2014 dans la localité de Dizangué, département de la Sanaga-maritime, le sieur Nolla a été chargé par la société forestière où était employé le disparu, de s'occuper des obsèques. D'après un proche de la famille, trois jours avant la levée de corps, Nolla est allé réclamer de l'argent au nom des enfants du défunt auprès de la société forestière. «Les responsables, de la société ont refusé en disant qu'étant officiellement marié, c'était à l'épouse de Boumsong de réclamer quoique ce soit. En plus, la société lui avait déjà remis l'argent des obsèques. Il devait déposer le corps à la morgue de l'hôpital d'Edéa, ce qu'il n'a pas fait», confie un proche de la famille. La famille du défunt a alerté les policiers et les gendarmes d'Edéa. Une enquête a immédiatement été ouverte. Le corps d'Agaram Boumsong a été retrouvé à la morgue de l'hôpital central de Kribi. Le sieur Nolla est porté disparu.