Yaoundé: 58 véhicules volés en Novembre

News Faits Divers  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

La semaine a mal commencé pour Jacques M. Sur le chemin de son lieu de service, ce fonctionnaire a été braqué par trois malfrats qui ont arraché son véhicule de marque Toyota Corolla, à Nsam, un quartier de Yaoundé. Un moto-taximan qui assiste à la scène amorce une course-poursuite. Par solidarité, deux de ses collègues se lancent également dans la battue. Quelques minutes plus tard, les malfrats sont rattrapés à Mvan. Les bandits sont arrêtés et remis à la police. La scène s’est passée lundi dernier. Jacques M. peut s’estimer chanceux. Grâce au courage d’un moto-taximan, il a retrouvé son véhicule qui venait juste de sortir du port de Douala. D’autres victimes de vol de véhicules n’ont pas eu la même chance que ce propriétaire. Leurs voitures sont parties pour toujours.

voiture

A Yaoundé et ses environs, le vol de véhicules prend des proportions inquiétantes. Il ne se passe quasiment pas une journée sans qu’une plainte signalant la disparition d’une voiture ne soit déposée dans une unité de gendarmerie ou de police. Les chiffres donnent le tournis. 58 véhicules ont été déclarés volés à la gendarmerie qui en a retrouvé 14. Ces voitures sont remises aussitôt à leurs propriétaires. Les services compétents de la police déclarent avoir également reçu des plaintes. Et selon eux, en cette période de fêtes de fin d’année, le phénomène pourrait prendre de l’ampleur. D’ailleurs un présumé bandit, ayant essayé de distraire un véhicule dans un parking non loin du Centre hospitalier universitaire, a été lynché dans la nuit de samedi à dimanche dernier par des riverains.

Selon les forces de sécurité, les parkings de cette formation sanitaire, de l’Hôpital gynéco-obstétrique de Ngousso et de l’Hôpital général de Yaoundé, les quartiers Tropicana, Kondengui, Ahala… ne sont pas indiqués pour laisser sa voiture sans surveillance. Les vols sont également perpétrés au quartier administratif, dans les parkings des ministères des Finances, de la Santé publique ou encore aux alentours de certains lieux de culte. La distraction des voitures est devenue un véritable trafic dans lequel on retrouve même des hommes en tenue.

Le colonel Fabien Stéphane Mekoulou, commandant de la Légion de gendarmerie du Centre et ses hommes ont pris la mesure de ce fléau qui s’étend aux frontières du pays. Ils ont déployé un «dispositif araignée». Le Bureau national Interpol réalise également des actions. Il retrouve des véhicules volés et mène des enquêtes en collaboration avec les polices des pays de la Cemac.

La vigilance est recommandée aux propriétaires de véhicules qui doivent penser à installer un système de sécurité fiable dans leurs cylindrées. Les véhicules de marque Toyota (starlet, carina E, KE 70…) et même certaines Mercedes sont les plus visés par les voleurs, selon nos sources.