Illustration

Concours pour le recrutement de cent cinquante (150) élèves au cycle A de la Division Administrative de l’ENAM

Recrutement Offres d'emplois  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN
Paix – Travail – Patrie

REPUBLIC OF CAMEROON
Peace – Work – Fatherland

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA LA REFORME ADMINISTRATIVE
MINISTRY OF PUBLIC SERVICE AND ADMINISTRATIVE REFORM

77 0 0 1 9 8 7
ARRETE N° IMINFOPRA/DU 11 AVR 2016

portant ouverture d'un concours pour le recrutement de cent cinquante (150) élèves au cycle A de la Division Administrative de l'École Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM), au titre de l'année académique 2016/2017.

LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE,

VU
la Constitution ;
la loi n° 99/016 du 22 décembre 1999 portant statut général des établissements
publics et des entreprises du secteur public et parapublic ;
le décret n° 94/199 du O7 octobre 1994 portant statut général de la Fonction
Publique de l'État, ensemble les textes modificatifs subséquents ;
le décret n“ 2005/154 du 06 mai 2005 portant organisation de l'École Nationale
d'Administration et de Magistrature et ses divers modificatifs subséquents ;
le décret n° 2011/408 du 09 décembre 2011 portant organisation du
Gouvernement ;
le décret n° 2011/410 du 09 décembre 2011 portant formation du Gouvernement ;
le décret n° 2012/537 du 19 novembre 2012 portant organisation du Ministère de
la Fonction Publique et de la Réforme Administrative ;
le décret n° 2000/696/PM du 13 septembre 2000 fixant le régime général des
concours administratifs ;
l'arrêté n° 0O4831/MlNFOPRA du 10 octobre 2012 portant régime des études et
de la scolarité dans les Divisions Administrative et des Régies Financières de
l'École Nationale d'Administration et de Magistrature,

ARRETE:

Article 1°‘: (1) Un concours pour le recrutement de cent cinquante (150) élèves au
cycle « A » de la Division Administrative de l'ENAM, est ouvert pour le compte de l'année académique 2016/2017.

(2) Les places disponibles au concours sont réparties ainsi qu'il suit:

A- Administration Civile:

  • Administration Générale: soixante (60) places :
  • cinq (05) places pour les candidats internes
  • cinquante-cinq (55) places pour les candidats externes
  • Économie et Finances : vingt (20) places :
  • cinq (05) places pour les candidats internes
  • quinze (15) places pour les candidats externes

B- Administration du Travail : vingt (20) places :

  • cinq (05) places pour les candidats internes
  • quinze (15) places pour les candidats externes

C- Administration des Affaires Sociales : cinquante (50) places

  • dix (10) places pour les candidats internes
  • quarante (40) places pour les candidats externes.

(3) Le programme dudit concours est joint en annexe.

(4) Le choix des sections sera effectué par les candidats au moment du
dépôt des dossiers.

Article 2 : Peuvent faire acte de candidature, les Camerounais remplissant les
conditions suivantes :

(1) Pour les candidats externes :

  • réunir les conditions générales requises pour l'accès aux emplois publics et celles édictées par le Statut Général de la Fonction Publique de l'État
  • être titulaire d'une Licence de Enseignement Supérieur au Cameroun y compris les licences professionnelles en sciences juridiques, en sciences économiques et en management ou d'un diplôme équivalent délivré par une université étrangère ;
  • être âgé de trente-deux (32) ans ans au plus, au 1er janvier 2016.

(2) Pour les candidats internes :

  • être fonctionnaire de la catégorie « B » des corps de l'Administration Générale, du Travail, des Prix, Poids et Mesures, des Régies Financières justifiant d'une ancienneté de 05 ans au moins dans le grade au 1er janvier 2016;
  • être âgé de quarante-cinq (45) ans au plus, au 1er janvier 2016.

Article 3 : (1) Les fiches d'inscription seront téléchargées sur le site web de l'ENAM
www.enam.cm

(2) Les droits d'inscription au concours s'élèvent à quinze mille francs (15000 FCFA) pour les candidats externes et à vingt-cinq mille francs (25 000 FCFA) pour les candidats internes.

(3) Les candidats s'acquittent de leurs droits d'inscription contre quittance:

  • auprès de l'Agent Comptable de l'ENAM pour ceux qui déposent leurs dossiers à Yaoundé;
  • auprès des Délégués Régionaux de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative pour les autres.

(4) Les candidats peuvent déposer leurs dossiers directement a l'ENAM ou auprès des Délégations Régionales de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, à l'exception de celle du Centre.

(5) Les demandes d'inscription doivent parvenir à l'ENAM, ou aux Délégations Régionales de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative au plus tard le mercredi 25 mai 2016, délai de rigueur.

(6) La liste des pièces à fournir est la suivante :

  • une copie certifiée conforme du diplôme requis ;
  • une attestation de présentation de l'original du diplôme signée par le Gouverneur de Région ou le Préfet ;
  • une attestation de présentation de l'original du Baccalauréat ou de tout autre diplôme ayant permis l'accès à l'enseignement supérieur;
  • une quittance des droits d'inscription délivrée par l'Agent Comptable de l'ENAM pour les candidats déposant leurs dossiers à Yaoundé ou par les Délégués Régionaux de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative pour les autres candidats ;
  • un bulletin N° 3 du casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois
  • un certificat médical datant de moins de trois (3) mois a la date de dépôt du dossier, signé par un médecin de l'Administration ;
  • une copie certifiée conforme de l'acte de naissance, dactylographiée;
  • pour les candidats internes, une autorisation de concourir délivrée a bonne date par le Ministre chargé de la Fonction Publique, et l'acte d'intégration.

Aucun dossier incomplet ou comportant des pièces fausses ou falsifiées ne sera retenu.

(7) Les listes des candidats autorisés a concourir seront arrêtées et affichées à l'ENAM au plus tard le 10 juin 2016.

La publication de ces listes tient lieu de convocation.

Article 4: (1) Les épreuves écrites d'admissibilité, qui auront lieu au centre unique de Yaoundé, se dérouleront aux dates et heures ci-après :

a) Épreuves communes à toutes les sections

  • Culture générale:
    • durée : 4 heures, coeff. 03 ;
    • date: samedi 11 juin 2016 de 7H30 à 11H30.
  • Droit public:
    • durée : 4 heures, coeff. 04 ;
    • ate: samedi 11 juin 2016, de 13H a 17H
  • Économie :
    • durée : 4 heures, coeff. 04 ;
    • date : dimanche 12 juin 2016, de 07H30 a 11H30.

b) Épreuves de spécialité

durée: 4 heures, coeff5
date: dimanche 12 juin 2016, de 13H00 a 17H00

  • Section Administration Générale :
    Épreuve de droit administratif
  • Section Administration du Travail
    Épreuve de droit du travail
  • Section Économie et Financés
    Épreuve de comptabilité et d'analyse financière?'
  • Section Administration des Affaires Sociales
    Psychologie

(2) L'heure limite d'accès dans les salles est fixée à 07H00 pour les épreuves du matin, et à 12H30 pour les épreuves de l'après-midi.

Article 5 : Les épreuves orales d'admission auront lieu à Yaoundé (ENAM). Elles comportent:

  • un grand oral:coeff.2
  • un oral de langue : coeff. 2

Article 6 : Les récépissés de dépôt de demandes de cartes nationales d'identité datant
de moins de trois (03) mois a la date de clôture des inscriptions aux concours ne seront
pas acceptés.

Article 7: Toute fraude constatée avant, pendant ou après le déroulement du concours
sera sanctionnée conformément aux lois et règlements en vigueur.

Article 8 : Le présent arrêté sera enregistré, publié suivant la procédure d'urgence, puis
inséré au Journal Officiel en français et en anglais.

YAOUNDE, LE
LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE
Michel Ange ANGOUING

PROGRAMME DU CONCOURS D'ENTRÉE A l'ENAM CYCLE « A» DE LA DIVISION ADMINISTRATIVE AU TITRE DE L'ANNÉE ACADEMIQUE 2016/2017

l- ÉPREUVES ÉCRITES D'ADMISSIBILITÉ
A- CULTURE GÉNÉRALE

  • Littérature, philosophie, histoire contemporaine;
  • Évolution scientifique et technologique ;
  • Civilisation ;
  • Arts et culture ;
  • Les minorités
  • Genre et développement ;
  • Intégration régionale;
  • Question d'actualité.

B- ÉCONOMIE

1- Microéconomie

a- Principes de microéconomie

  • Étude du marché : l'offre et la demande;
  • Le comportement du consommateur ;
  • Le comportement du producteur et la théorie de la production ;
  • Les coûts a court et long terme ;
  • La fonction de production ;
  • La théorie des prix en situation de concurrence pure et parfaite : équilibre a court
    et long terme ;
  • La théorie des prix en situation de monopole pur : équilibre à court et long terme ;
  • La concurrence monopolistique ;
  • Les marchés d'oligopole.

b- Microéconomie appliquée

  • Entreprises industrielles et commerciales au Cameroun : problèmes spécifiques
    de gestion ;
  • Prélèvements fiscaux et conséquences dans une branche en situation de
    concurrence pure et parfaite: effets à court et long terme. Conséquences dans
    une situation de monopole ;
  • Problèmes soulevés par l'institution du contrôle des prix et des quantités dans des situations de concurrence et de monopole
  • Politiques sectorielles.

2- Macroéconomie

a- Le triptyque revenu/épargne/consommation

  • Détermination du revenu national
    • La fonction du revenu national ;
    • La fonction d'investissement;
    • Le modèle revenu/dépense ;
    • Le multiplicateur : principes et limites;
  • La variation du niveau de revenu
    • L'accélérateur;
    • L'oscillateur.

b- Les modèles d'équilibre et de déséquilibre macroéconomiques

  • Le modèle lS-LM
    • Principes et fonctionnement ;
    • implications.
  • La relation entre l'inflation et le chômage
    • La courbe de Philip ;
    • Problèmes posés aux théories keynésienne et néoclassique.
  • L'équilibre avec rationnement
    • Chômage keynésien ;
    • Chômage classique ;
    • Portée des modèles.
  • Le renouveau de l'analyse néoclassique par l'introduction des anticipations
    • Formation des anticipations ;
    • Conclusions de l'analyse.

c- Les programmes d'ajustement structurel

  • Fondements théoriques ;
  • La recherche des équilibres internes et externes ;
  • La relance économique.

3- Économie monétaire

a- Monnaie et masse monétaire

  • Définition, fonctions et propriétés de la monnaie valent
  • La masse monétaire, composition et contreparties.

b- L'offre et la demande de la monnaie

  • Les déterminants de la demande de la monnaie ;
  • Les déterminants de l'offre de la monnaie

c- Les institutions financières

  • La banque centrale ;
  • Les banques commerciales ;
  • Les autres institutions ;
  • Le trésor.

d- Le marché monétaire et le marché financier

  • Les acteurs et les mécanismes ;
  • Le marché interbancaire et le marché ouvert ;
  • Le rôle de la banque centrale ;
  • Les acteurs et l'organisation du marché financier;
  • La bourse des valeurs ;
  • Les nouveaux instruments financiers.

e- La politique monétaire

  • Les objectifs et les instruments de la politique monétaire ;
  • La politique du taux d'escompte ;
  • La politique d'open—market ;
  • La politique des réserves obligatoires ;
  • La sélectivité et l'encadrement du crédit ;
  • Les limites de la politique monétaire dans la zone franc ;
  • Le financement international du développement ;
  • L'endettement des pays en développement.

f- Population et développement

  • La croissance démographique dans les pays en développement ;
  • La croissance démographique optimale ;
  • Éducation, santé et développement ;
  • Démocratie et développement.

g- Économie internationale

  • Les théories de l'échange international ;
  • Productivité du travail et avantage comparatif : le modèle ricardien ;
  • Ressources et échange : le modèle Heckscher-Ohlin ;
  • Économie d'échelle, concurrence imparfait et commerce internationale ;
  • Les politiques commerciales internationales
  • Le protectionnisme ;
  • Le libre-échange ;
  • Les politiques commerciales dans les pays en voie de développement;
  • Organisation Mondiale du Commerce et Mondialisation des échanges ;
  • L'intégration économique ;
  • La politique de change
  • Comptabilité nationale et balancé des paiements ;
  • Régimes de change et détermination du taux de change ;
  • Le système monétaire international ;
  • Les zones monétaires.

C- DROIT PUBLIC

1- Droit constitutionnel et institutions politiques

a- Etat : définition, éléments constitutifs

b- Nation : Définition, éléments constitutifs

c- La constitution

  • Le préambule : son contenu, sa valeur juridique ;
  • L'élaboration de la constitution ;
  • Le pouvoir constituant ;
  • L'adoption de la constitution ;
  • Les révisions constitutionnelles.

d- Le citoyen (statut, participation)

e- Les systèmes électoraux

  • Le système majoritaire ;
  • Le système proportionnel ;
  • Le système électoral camerounais (appliqué aux élections présidentielles et aux
    élections législatives).

f- Les partis politiques

  • Origine ;
  • Différents systèmes (unique, bipartisme, multipartisme) ;
  • Différents types (masse, cadre) ;
  • Rôle;
  • Fondement.
    9′ Le 90mm
    Légalité, légitimité ; 31″?
    Rôle. ‘ rimes;

h- Les systèmes politiques

  • Etats-Unis ;
  • Grande Bretagne;
  • France ;
  • Cameroun.

2- Droit administratif et institutions administratives

a- Droit administratif

  • Définition
  • Théorie de base
  • Fondement.
  • Les actes administratifs (unilatéraux, contrats) ;
  • Le principe de légalité (signification, contenu, sanction).

b- L'administration d'Etat

  • L'Administration centrale (la Présidence de la République, les Services du Premier Ministre, les Départements ministériels) ;
  • La déconcentration.

c- Les collectivités locales

  • La commune (organisation, fonctionnement) ;
  • La décentralisation ;
  • Le contrôle hiérarchique et le contrôle de tutelle ;
  • Les enjeux de la régionalisation.

d- Les fonctions administratives

La police administrative (autorités, buts, contrôle des mesures de police) ;

e- La justice administrative

  • Organisation ;
  • Fonctionnement.

3- Finances publiques

D- DROIT DU TRAVAIL

Les objectifs du droit du travail :

  • La protection du travailleur;
  • La protection de l'emploi ;
  • La paix sociale ;
  • Le dialogue social.

La place et le rôle des Conventions Internationales du Travail ;

Le statut juridique du Travailleur

  • Notion de Travailleur ;
  • Droits du Travailleur ;
  • Obligations du Travailleur.

Les pouvoirs du Chef d'Entreprise :

  • Le pouvoir de direction ;
  • Le pouvoir réglementaire ;
  • Le pouvoir disciplinaire.

L'exécution du contrat de Travail :

  • les droits du Travailleur ,
  • les obligations du Travailleur
  • les incidents relatifs à l'exécutif du contrat de Travail :
  • la suspension du contrat de Travail
  • la modification du contrat de Travail.

La cessation du contrat du Travail :

  • la cessation du contrat du Travail à durée indéterminée ;
  • la cessation du contrat de Travail à durée indéterminée
  • la cessation du contrat clé Travail a durée déterminée :
    • à l'initiative de l'une des parties ;
    • du fait des limites fixées par la loi.
  • La cessation du contrat du Travail a durée indéterminée
    • a l'initiative de l'une des parties
    • le licenciement pour motif économique

E- PSYCHOLOGIE

  • Psychologie de l'enfant et du développement
  • Psychologie de la santé et le handicap
  • Psychologie des groupés et personnalités a besoin spécifiques
  • Les fondements biologiques, psychologiques et socioculturels de la famille
  • Environnements sociaux et parentalité responsable
  • Anthropologie médicale ét de la santé
  • Théories cliniques et pratique de la prise en chargé
  • Psychopathologie
  • Ontogenèse et sociogénése des comportements.

Il — ÉPREUVES ORALES D'ADMISSION

A-GRAND ORAL

Entretien avec un jury dont la finalité est de déceler la personnalité du candidat et
ses prédispositions a être au service de I'Etat et du citoyen.

francophones.

B-ORAL DE LANGUE
Entretien avec un jury


Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles