Illustration

Master pro (M2) Droit du cyber-espace africain

Études Formations Formation à distance   International
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Master pro (M2) Droit du cyber-espace africain

  • Niveau requis Bac+4 ou équivalent
  • Durée 1 an
  • Allocations accordées par l'AUF 7
  • Début Janvier 2018
  • Clôture des candidatures sept. 2017 15/09/2017

Avec le concours de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), en association avec l'Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, l'Université de Paris I en France, l'Université de la Méditerranée en France, l'Université Toulouse I sciences sociales en France et l'Université Laval au Québec, l'UFR de Sciences Juridiques et Politiques de l'Université Gaston BERGER de Saint-Louis (Sénégal) propose un Master 2 Professionnel à distance en Droit du cyber-espace africain.

De plus en plus en Afrique, des initiatives naissent pour œuvrer dans le sens de l'érection d'une société africaine de l'information (NEPAD, AISI, etc.). L'Université Gaston Berger l'a compris et a enclenché l'impérieuse dynamique de recherche sur les solutions africaines aux problèmes et problématiques induits par la société de l'information.

La société de l'information est aujourd'hui une réalité incontestable. Dans tous les secteurs d'activités, des projets de services sont mis en place autour des technologies de l'information, en particulier celles qui sont liées à Internet. Au même moment, le fossé numérique se creuse chaque jour et les solutions préconisées pour le réduire restent tributaires de l'existence d'un cadre juridique et institutionnel adéquat.

Or, force est de reconnaître que les différents secteurs vitaux d'utilisation des TIC ne sont pas encore l'objet, en Afrique tout au moins, d'une réglementation, hormis quelques textes incomplets concernant les télécommunications et l'informatisation des systèmes de paiement, secteurs résiduels de la société de l'information. Certes, beaucoup d'Etats africains, en application des engagements pris dans le cadre du SMSI, ont entrepris une réflexion pour élaborer les législations pertinentes. Mais, celles-ci tardent à voir le jour.

L'une des raisons de ce retard est le manque d'experts en cyberdroit, en « cyberjuristes », c'est à dire d'hommes et de femmes conscients des enjeux juridiques liés à la société de l'information et capables de proposer des stratégies et des règles juridiques pertinentes pour mieux y insérer les Etats africains.

C'est à l'aune de ces considérations qu'il convient d'appréhender la formation Droit du Cyberespace africain que prépare l'UFR Sciences Juridiques et Politiques de l'Université Gaston BERGER de Saint-Louis du Sénégal, avec l'appui de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Cette formation s'intéresse à l'Etat, à la Personne et au Marché sur lesquels l'avènement du cyberespace a des incidences particulières. Ainsi, elle propose les trois spécialisations qui tournent autour de ces problématiques.

Les candidats retenus seront régulièrement inscrits à l'Université Gaston BERGER.

Plus d'infos : http://www.foad-mooc.auf.org/-Master-pro-M2-Droit-du-cyber-.html


Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles