Illustration

Cameroun: Plus de 42 000 cas de paludisme signalés dans les régions du septentrion

Études Annonces
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Ces chiffres qui ont été enregistré à la fin du mois de septembre ont été donné par des sources sanitaires. 

Plus de 42 000 cas de paludisme, contre 25 628 pour toute l’année 2012, ont été enregistrés depuis fin septembre 2013 dans l’Extrême-Nord du Cameroun, a appris APA de sources sanitaires. Cette recrudescence de la malaria, qui touche particulièrement les individus âgés entre 0 et 15 ans, a déjà coûté la vie à près de 1000 personnes. «Cette situation plonge les populations dans un climat de panique, alors que les services de santé publics sont dans une incapacité avérée de prise en charge des patients», ajoutent nos sources.

© guineeverite.com

Elles expliquent que des médecins en poste dans la région manquent à la fois de médicaments et de lits pour accueillir les malades, dont les «plus chanceux sont soignés à même le sol ou sous des arbres». Dans cette zone sahélienne du pays, les observateurs attribuent la recrudescence du paludisme à la canicule qui y sévit, obligeant les populations à laisser de côté les moustiquaires imprégnées. 

Mais selon le secrétaire permanent du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Etienne Fonjo, en dehors de la non prise en charge rapide des patients, l'aggravation de la situation est due au fait que les populations recourent d'abord aux recettes traditionnelles plutôt qu'à la médecine classique. La riposte du gouvernement face à la recrudescence du paludisme dans l'Extrême-Nord n'a pas encore été dévoilée. 

Par Journalducameroun.com, source APA - 25/10/2013


Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami