Pourquoi de plus en plus de femmes aiment les femmes

Magazine Hommes & Femmes  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Au cours des vingt dernières années, le nombre de femmes qui affirme avoir déjà vécu une expérience lesbienne a quadruplé au Royaume-Uni. Le Huffington Post a demandé à des experts d’expliquer ce phénomène, qui s’étend bien au-delà des frontières britanniques.

lesbienne-cameroun

Qu’est-ce qui a changé en vingt ans? ”Je pense que c’est important de rappeler le contexte de l’étude nationale précédente en 1993. A ce moment-là, il y avait une inquiétude très forte concernant le Sida et les gens avaient certainement peur de parler de leurs tendances homosexuelles”, commente le docteur Cath Mercer de l’University College à Londres. “Avec le temps, les gens se sentent plus à l’aise à l’idée de se montrer honnêtes au sujet de leur comportement sexuel.”

Une évolution réelle. Pour le docteur Debra Herbenick de l’Indiana University, nous assistons vraiment à un bouleversement culturel, notamment grâce à Internet, qui permet aux hommes et aux femmes d’explorer les désirs qu’ils cachaient autrefois et de rencontrer des personnes qui les partagent. “Les avancées en faveur des droits homosexuels ont également changé la donne et les expériences gay sont de plus en plus acceptables socialement.”

Différence homme/femme. Voir deux femmes ou deux hommes s’embrasser, quelle est la différence? La grande majorité des femmes indiquent qu’une relation homosexuelle entre deux femmes ou entre deux hommes ne leur pose pas de problème. Les hommes cependant sont plus tolérants vis-à-vis des expériences lesbiennes.

Un fantasme masculin. ”Les résultats de l’étude nous démontrent que certaines femmes ont envie d’explorer des choses différentes et se sentent plus libres, mais il ne faut pas oublier que d’autres femmes ont des relations avec d’autres femmes pour faire plaisir à leur partenaire”, assure Cath Mercer. “Je pense que cela vaut aussi pour le sexe anal et il est clair que le porno joue un rôle important dans la construction de ces fantasmes.”