Il réalise un film sur son petit pénis

Magazine Insolite  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Patrick Moote est comédien et il a décidé de réaliser un film dont il serait le héros. Pas de gros muscles en vue, ni de super pouvoirs, mais bien un constat sans appel: dame nature ne lui a pas fourni un membre digne des espérances masculines et féminines puisque sa petite amie a refusé sa demande en mariage pour cause de zizi trop petit. Une claque et un coeur brisé plus tard, Patrick a décidé de réagir.

Face à son désarroi, il a décidé de voyager dans le monde entier à la recherche de solutions pour agrandir son pénis. Un parcours du combattant qui lui a aussi donné l'envie de réaliser un film. Tout a débuté lorsque la petite amie a rejeté sa demande en mariage lors d'un match de basket-ball de l'UCLA, le tout diffusé sur le net, explique le New York Post.

La jeune femme lui a confié que leur libido ne lui convenait pas et que la taille de son pénis posait problème. Sa virilité en a donc pris un coup, mais cette humiliation mondiale l'a tout de même poussé à vouloir trouver quelque chose de positif dans toute cette histoire.

"Quand j'ai commencé le film, je voulais prouver que la taille importe peu, mais aussi que je n'avais pas particulièrement un petit pénis. C'est une question qui dérange beaucoup d'hommes et ça m'a énormément tracassé. Mais je me suis dit que ma démarche allait peut-être servir à d'autres" confie-t-il au New York Post.

"Il y a tellement de choses qui peuvent affecter une érection: le stress, la fatigue, la température ambiante... Et puis, il y a évidemment une grande différence entre un membre au repos et au garde-à-vous. J'ai consulté un médecin qui m'a mesuré et m'a affirmé que j'étais tout à fait dans la norme". "Maintenant je sais que je n'ai pas un très petit pénis, il n'est juste pas particulièrement impressionnant. Mais c'est mon pénis, je l'aime comme il est".

Concernant les techniques expérimentées aux quatre coins du monde, la méthode la plus étrange selon lui était celle consistant à faire pendre un poids à son pénis. Au final, le film ne dévoile cependant pas l'intimité du jeune homme. "C'est mon pire cauchemar" avoue-t-il. Pas de quoi l'empêcher de vivre une vie sexuelle active pour autant: "Avec toute cette histoire, les filles étaient quasi surprises de découvrir que j'avais quand même un pénis. Leurs attentes sont si petites que je ne peux que les surprendre positivement".