Il saisit la justice après avoir été mal coté par des filles

Magazine Insolite  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Felippo de Almeida Scolari, un Brésilien de 28 ans attaque la créatrice de "Lulu", une application qui permet d'attribuer des notes générales et sexuelles aux hommes.

Illustration

L'application Lulu, qui permet aux femmes de noter les hommes sur leur caractère et leurs performances sexuelles,  a fait sortir de ses gonds un Brésilien de 28 ans.  L'homme a été offensé par la note que certaines femmes lui avait attribuée. Felippo de Almeida Scolari, de Sao Paulo, a été si vexé qu'il saisit la justice.

Le jeune homme a déclaré avoir reçu la note honorable de 7,7/10. Cependant, les commentaires qui accompagnaient la photo ne l'avantageaient pas. "Ne rappelle pas", "Devrait venir avec un avertissement", pouvait-on lire.

"J'étais dégoûté parce que je n'ai pas autorisé l'application à utiliser mes coordonnées", explique-t-il au Telegraph. "J'ai une petite amie et elle a appris l'existence de cette page car un ami commun nous l'a envoyée. Elle était contrariée parce qu'elle n'aimait pas lire ce genre de choses à mon sujet!"

Le jeune homme, qui a étudié le droit, réclame 8.377 euros (7.000 livres) de dommages et intérêts aux créateurs de l'application. Il a promis que cette somme sera reversée à un groupe de soutien pour enfants atteints de cancer. Pour sa défense, Felippo affirme que poster des commentaires anonymes et désobligeants sur une personne était contraire à la loi.

Alexandra Chong, présidente de Lulu, elle, confirme que l'application respecte les lois américaines et brésiliennes. Le "réseau privé qui permet aux  filles d'exprimer et de partager leurs opinions ouvertement et honnêtement" sur les hommes aurait également une fonction proposant aux hommes de retirer leurs profils qu'il peut utiliser.