La police islandaise tire sur un homme pour la première fois de son histoire

Magazine Insolite  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

La police islandaise est confrontée à une criminalité si faible qu'il a fallu attendre lundi pour que pour la première fois de son histoire elle tire sur un homme, le blessant mortellement.

Illustration

L'Islande, pays de 322.000 habitants, connaît l'une des criminalités les plus faibles au monde. Elle ne compte qu'un peu plus de 600 policiers, dont quelques dizaines seulement ont une arme de service.

Qu'ils aient dû s'en servir est "sans précédent", a déclaré lors d'une conférence de presse à Reykjavik le directeur national de la police, Haraldur Johannessen.

La victime est un forcené d'un peu moins d'une soixantaine d'années, qui pour une raison inconnue s'est mis à tirer des coups de feu avec un fusil de chasse depuis l'appartement où il vivait seul à Reykjavik.

Après avoir évacué l'immeuble, la police a tenté en vain d'établir un contact, puis a lancé des grenades au gaz à travers ses fenêtres afin de neutraliser l'individu.

"Cela n'a pas marché et l'homme a commencé à tirer à travers les fenêtres de son appartement", a rapporté le directeur de la police de la capitale, Stefan Eiriksson.

Une équipe d'intervention spécialisée a alors pénétré dans l'appartement. Elle a été accueillie par de nouveaux tirs qui se sont fichés dans le casque d'un policier et dans le gilet pare-balles d'un autre. Ces policiers ont répliqué et touché l'homme, qui a succombé à ses blessures à l'hôpital dans la matinée.

Annonces contextuelles