Pas si bons les pilotes d'avion

Magazine Insolite  
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Les pilotes d'avion comptent beaucoup trop sur le pilotage automatique. Selon une étude de l'administration maricaine de l'aviation civile, de nombreux pilotes connaissent de grosses difficultés à contrôler manuellement leur avion.

Illustration

D'après cette étude réalisée par la FAA (Federal Aviation Administration) et relayée par le Wall Street Journal, deux pilotes d'avion sur trois commettraient de grosses erreurs sans pilotage automatique. L'étude en question a relevé les données de plus de 9.000 vols internationaux et le constat est sans appel: une fois le pilotage automatique éteint, les pilotes ont du mal à contrôler leur appareil.

"Certains pilotes manquaient de connaissances et de technique pour contrôler proprement la trajectoire de leur avion", indique le rapport de la FAA qui dénonce une lacune dans la formation. "Les méthodes d'entraînement actuelles, les simulateurs et le temps alloué à la formation ne permettent pas de maîtriser des systèmes aussi complexes". D'après cette étude, le problème résulterait également du fait que les pilotes perdraient leur confience en eux en cas de dysfonctionnement du pilotage automatique.

Toutefois, l'étude de la FAA se veut tout de même rassurante étant donné que dans la grande majorité des cas, les pilotes sont parvenus  à corriger leurs erreurs avant que la situation ne devienne dangereuse.

Pour l'administration américaine de l'aviation civile, il faut accorder davantage d'opportunités aux pilotes de parfaire leur technique de vol. Elle publie en ce sens 18 recommandations dont elle discutera le 28 novembre prochain lors d'un sommet avec les dirigeants de l'industrie aéronautique.